Vidéos A la une
Mohamed Abdeslam a perdu son poste à Molenbeek. Selon La Dernière Heure, le frère de Brahim et Salah Abdeslam, tous deux impliqués dans les attentats de Paris, travaillait pour la commune en tant que fonctionnaire au service des Étrangers. D'après le quotidien belge, ce sont les récentes déclarations de Mohamed Abdeslam qui ont provoqué son licenciement. Début avril, après avoir rendu visite à Salah, détenu à Bruges suite à son interpellation le 18 mars, Mohamed Abdeslam avait déclaré à la presse que son frère "avait volontairement refusé de se faire sauter". Des propos qui ont poussé l'administration de la commune à le licencier. Dès le lendemain des attentats de Paris, Mohamed Abdeslam s'était mis en congé maladie et n'est jamais revenu travailler. La Dernière Heure précise que Mohamed Abdeslam n'a pas été licencié pour faute grave et qu'il touchera des indemnités.
Vidéos A la une
Salah est syrien. Il est arrivé à Lampedusa en Italie il y a un peu plus de quinze jours. Pour ce faire il a mis un mois depuis Deraa et payé la somme de 7000 dollars aux passeurs. Il a raconté...
Publicité