Vidéos A la une
Les taxis conventionnés pour le transport de malade ne sont pas considérés comme transport prioritaire en Seine-Maritime ce qui pose des problèmes au vue de la pénurie d'essence dans les stations-services. La conséquence directe pour eux c'est une perte de temps au stations-services. Ces taxis ne comprennent pas pourquoi ils sont mis à l'écart du dispositif d'urgence alors qu'ils transportent des malades qui doivent pour certains faire des dialyses ou de la chimio-therapie. Ils leur arrivent aussi de faire du transport d'organe.
Publicité