International
Surnommé "Le Borgne", le djihadiste serait à l’origine des attentats de Ouagadougou (Burkina Faso). Les Américains offrent 5 millions de dollars pour sa capture.
Vidéos à la une
BAMAKO - 20 nov 2015 - Ces images proviennent de la télévision malienne. Tôt ce vendredi, des hommes armés ont attaqué l'hôtel Radisson Blu à Bamako. A l'intérieur de cet hôtel de luxe, près de 170 personnes se sont retrouvées piégées. Depuis, les forces maliennes ont donné l'assaut. Elles ont confirmé la mort de trois otages, 80 autres ont été libérés. Un équipage d'Air France qui réside d'ordinaire dans l'établissement lors de ses escales est sain et sauf a fait savoir la compagnie. Le président malien Ibrahim Boubakar Keita, a quitté en urgence une réunion consacrée au terrorisme qui se tenait à N'Djamena au Tchad pour rentrer dans son pays. François Hollande a annoncé l'envoi d'une équipe du GIGN. Depuis 2013, la France dispose également d'importants moyens militaires dans la région pour contrer les différents groupes islamistes du Sahel.
Vidéos à la une
À la mi-septembre, l'armée française a lancé une vaste et rare opération d'une semaine, avec plus de 200 hommes, à la frontière entre le Niger, le Tchad et la Libye pour intercepter les terroristes qui transitent avec armes et/ou drogue entre le Nord Mali et la Libye. Les équipes de Grand Angle ont pu les suivre. "Ce sont des gens qui vont très vite, qui ont des véhicules très puissants et qui connaissent extrêmement bien le terrain. Ce qui est sûr, c'est qu'on les gêne et qu'on les perturbe", a expliqué le colonel Tassel.
Vidéos à la une
Avant de défiler pour le 14 juillet, de nombreux militaires et véhicules étaient sur le terrain. Voilà un an que l'opération Barkhane se poursuit au Sahel. Deux cents soldats sont installés dans la base avancée de Madama, en plein coeur du Sahara, au nord du Niger. Et malgré un milieu hostile, le lieu est devenu stratégique dans la lutte contre les réseaux djihadistes. Au total, 20 tonnes de munitions ont été saisies et 125 terroristes ont été neutralisés.
Vidéos à la une
La chaîne YouTube de l’Etat-major des armées a publié le 18 avril une vidéo montrant la préparation des légionnaires parachutistes du 2e REP avant leur saut sur la passe de Salvador au Niger. L'occasion de vous plonger dans cette préparation...
Vidéos à la une
Harold Hyman, spécialiste en géopolitique, revient ce samedi sur les processus de négociation d'un cessez-le-feu au Mali pour faciliter le retour de la paix et de la stabilité dans ce pays.
Vidéos à la une
VILLACOUBLAY - 10 déc 2014 - Après trois ans de captivité, Serge Lazarevic est rentré en France. L'avion de l'ex-otage a atterri ce matin à l'aéroport militaire de Villacoublay. Le président François Hollande était présent sur le tarmac pour l'accueillir tout comme le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian. Le chef de l'État a exprimé sa satisfaction de voir le dernier otage français libéré. Mais il a appelé les citoyens à redoubler de vigilance à l'étranger. Après avoir embrassé sa famille, Serge Lazarevic a exprimé sa joie d'être enfin libre. Il avait été enlevé au Mali en 2011, par Al Qaïda au Maghreb islamique. "Quand on est au bord de la mort, on pense plus à la vie", a-t-il déclaré. L'ancien otage avait décollé dans la nuit du Niger. Pays dans lequel il a été récupéré par les services français. Malgré une vingtaine de kg perdus, Serge Lazarevic est en bonne santé. Il a tout de même était transporté à l'hôpital militaire du Val-de-Grâce à Paris, pour passer des tests médicaux.
Vidéos à la une
Après trois ans de captivité au Sahel, aux mains du groupe d'Aqmi, Serge Lazarevic est arrivé ce jeudi matin à l'aéroport de Villacoublay. Revivez son arrivée à l'aéroport de Villacoublay, ses retrouvailles avec ses proches et l'accueil du président de la République, François Hollande.
Vidéos à la une
Serge Lazarevic, dernier otage français dans le monde, a été libéré après plus de trois années de captivité au Sahel aux mains du groupe islamiste Aqmi. Sa libération aurait été possible grâce à un échange contre deux membres d'Al-Qaïda.
Vidéos à la une
Serge Lazarevic, dernier otage français dans le monde, "est libre" après plus de trois ans de captivité au Sahel, a annoncé mardi François Hollande. Pour François Loncle, député PS membre de la commission des affaires étrangères, il faut féliciter le travail des militaires français au Sahel.
Vidéos à la une
L'armée française a étendu ses opérations dans le Sahel. En plus du Mali, quatre autres pays sont concernés par les actions de l'armée. Missions de reconnaissance dans les airs et sur terre, suivi des opérations à distance... L'activité est incessante.
Vidéos à la une
Après l'enlèvement d'un Français par un groupe de l'Etat islamique en Algérie, le ministère des Affaires étrangères juge dangereux une trentaine de pays et invite à les éviter. Cela concerne certains pays du Moyen-Orient mais aussi du Sahel. Pour les expatriés, une consigne de vigilance a été diffusée par les ambassades.
Vidéos à la une
Serge Daniel, correspondant de RFI au Mali, explique que "la France s'est rendue compte que ce n'est pas seulement au Nord du Mali qu'il fallait lutter contre le terrorisme mais dans tout le Sahel".
Vidéos à la une
Quatre jours après la dernière preuve de vie des otages d'Arlit, leurs proches et leurs soutiens maintiennent la pression sur le gouvernement. Ils se sont rassemblés cet après-midi à Marseille...
Vidéos à la une
Pascale Robert, la mère de l'otage Pierre Legrand, était l'invitée de BFM Story.
Vidéos à la une
C'était il y a trois ans: Thierry Dol, Marc Féret, Daniel Larribe et Pierre Legrand étaient enlevés à Arlit, au Niger, par des islamistes d'Aqmi. Pour marquer l'anniversaire de leur détention,...
Vidéos à la une
La famille de Pierre Legrand, l'un des otages retenus au Sahel depuis 1.000 jours, a adopté une nouvelle tactique pour obtenir sa libération. Alain Legrand, le grand-père de Pierre, a expliqué sur BFMTV les raisons de ce choix.
Vidéos à la une
"On veut rester dans l'espérance même si parfois on a un mal fou à tenir le cap". Françoise Larribe, l'épouse de Daniel Larribe, un des otages retenus au Sahel depuis septembre 2010, veut garder espoir alors que des rassemblements simultanés se tiennent dans plusieurs villes de France, ce samedi,...
International
Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian a assuré lundi que "tout laisse à penser" que les otages récemment enlevés au Cameroun et retenus au Sahel sont toujours "en vie". Il a par ailleurs assuré que le gouvernement était "actif" pour tenter de libérer les sept membres de cette famille.
Publicité