Vidéos A la une
La Cour d'appel de Paris doit se prononcer mardi sur le sort d'UberPop. Cette plateforme de mise en relation de particuliers avec des chauffeurs non professionnels propose des services de transport de personnes. Plusieurs sociétés de véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC) et des syndicats de taxis ont porté plainte contre cette activité qu'elles jugent comme étant de la concurrence déloyale. Les prix d'UberPop sont particulièrement attractifs puisque le service ne paie pas d'assurance professionnelle et de TVA, ni de charges sociales et fiscales, ce que dénoncent aujourd'hui les sociétés de VTC et les taxis.
Publicité