International
Chaque week-end, nous vous proposons un résumé de la semaine en 5 chiffres. Découvrez ce qui s’est passé cette semaine avec Planet.fr.
Vidéos à la une
Six mois après la mise en place des nouveaux rythmes scolaires, la mairie de Bains-sur-Oust en Ille-et-Vilaine a toujours du mal à s'accommoder de ces changements. Ils ont déjà dépassé le budget de 20% pour organiser le temps péri-scolaire. Le plus dur est de trouver des intervenants qualifiés pour un nombre d'heures réduit.
Vidéos à la une
A Bordeaux, la réforme des rythmes scolaires ne fait pas l'unanimité. Ce changement pose des problèmes d'organisation de garde pour les familles et modifie le planning des activités extrascolaires. Véronique Fourcade, pédiatre, constate "la fatigue" que provoquent ces nouveaux horaires sur les jeunes enfants de maternelle.
Vidéos à la une
Sites webs/blogs, copiez cette vidéo avec le bouton "Intégrer" ! Si vous voulez télécharger, allez sur http://myreplay.tv/v/pu6Y26yU . Le point sur les rythmes scolaires, 4 mois après...
Vidéos à la une
C'est sous les sifflets et un happening que le Premier ministre a entamé son discours devant l'Association des maires de France (AMF) ce jeudi. Manuel Valls est toutefois resté imperturbable et a annoncé le maintien du fonds pour les rythmes scolaires.
Vidéos à la une
Le Premier ministre Manuel Valls a annoncé jeudi aux maires que l'aide de l'Etat accompagnant les communes pour la réforme des rythmes scolaires "sera pérennisée au-delà de l'année 2015-2016". "J'ai entendu votre besoin d'être accompagnés par l'Etat dans la durée pour consolider cette grande réforme", a déclaré Manuel Valls lors du Congrès des maires de France. L'aide vise à faciliter la prise en charge de nouvelles activités périscolaires.
Vidéos à la une
La réforme des rythmes scolaires prévoit normalement des garderies et des activités périscolaires le vendredi après-midi dans toutes les écoles. tMais deux mois après la rentrée des classes, à Marseille, seules 217 écoles sur 444 respectent ces consignes. Les parents d'élèves montent au créneau. La justice a donné à la mairie jusqu'au 21 novembre pour mettre en place la réforme sous peine d'amende. Le maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, affirme que tout sera prêt à la rentrée des vacances de Noël, faute de temps. Le 18 novembre prochain, l'Inspection recevra les représentants de la mairie et les parents d'élèves pour faire le point.
Vidéos à la une
La justice vient de condamner Marseille à mettre en place la réforme des rythmes scolaires après plusieurs semaines de confusion. La ville manque aussi de locaux pour accueillir les élèves, 70 ont d'ailleurs fait leur rentrée la semaine dernière. Les classes sont en sureffectif, avec 31 élèves par classes en maternelle.
Vidéos à la une
La préfecture du département des Vosges en Lorraine a une longueur d'avance sur la réforme des rythmes scolaires. Depuis 25 ans, les écoliers d'Épinal bénéficient d'horaires aménagés et d'activités sportives très ambitieuses qui rendraient sans doute jaloux nombre de leurs camarades.
Vidéos à la une
Réaction du maire de Janvry, Christian Schoettl, sur la sanction qui plane sur les parents qui n'enverraient pas leurs enfants à l'école le mercredi matin.
Vidéos à la une
Tandis que la plupart des communes frondeuses rentrent dans le rang. A Marseille, c'est toujours la pagaille. La maire de la ville, Jean-Claude Gaudin a tardé à mettre en place les activités. Les parents et l'ensemble du corps éducatif sont en colère contre la ville.
Vidéos à la une
Un collectif de parents d'élèves s'est rassemblé, ce samedi, devant le Conseil d'Etat afin de protester contre la réforme des rythmes scolaires. Ce regroupement de parents d'élèves qui se distingue de toute appartenance politique se fait appeler "Les Gilets Jaunes".
Vidéos à la une
Les nouveaux rythmes scolaires posent de nombreux problèmes pour les communes. A Marseille, le maire de la ville réticent à la réforme a tardé à mettre en place les activités périscolaires. Les parents ont dû se sont mobilisés pour un service minimum dans les écoles.
Vidéos à la une
Trois jours après la rentrée scolaire, le Premier ministre Manuel Valls et Najat Vallaud-Belkacem se déplacent en Lorraine pour faire un premier bilan. C'est l'occasion de marteler que la rentrée s'est bien passée, malgré la contestation sur les rythmes scolaires selon Esther Lefebvre, envoyée spéciale.
Vidéos à la une
Jusqu'à ce mercredi matin, la France était le seul pays de l'OCDE où les élèves de primaire n'allaient à l'école que quatre jours par semaine. En Europe par exemple, la tendance est à l'étalement du temps scolaire, comme c'est le cas en Allemagne et en Angleterre.
Vidéos à la une
Sur les 24.000 écoles primaires de France, 15 ont refusé d'ouvrir leurs grilles aux écoliers ce mercredi. A gauche comme à droite, les maires frondeurs protestent contre l'application de cette réforme et contre ses modalités. Tour d'horizon dans la Loire, dans l'Essonne, le Pas-de-Calais et les Bouches-du-Rhône.
Vidéos à la une
En ce premier mercredi de septembre, tous les écoliers de France étaient logés à la même enseigne : ils ont dû aller en classe. Mais aujourd'hui encore, la réforme des rythmes scolaires ne plaît pas à tout le monde. Les "antis" ont d'ailleurs exprimé leur colère devant les grilles des écoles.
Vidéos à la une
Nicolas Dupont-Aignan affirme que la réforme des rythmes scolaires coûterait 200 euros par élève pour les communes. Qu'en ait-il vraiment ?
Vidéos à la une
A Fos-sur-Mer, dans les Bouches-du-Rhône, le maire est étiqueté PS mais n'est pas favorable aux nouveaux rythmes scolaires. Il a tout de même accepté d'ouvrir l'école, mercredi, alors que les parents d'élèves continuent de manifester leur mécontentement : "Je ne vois pas pourquoi lever les enfants un matin de plus par semaine", explique une maman.
Vidéos à la une
A Lesparre-Médoc, en Gironde, les nouveaux rythmes scolaires ont mis fin aux grasses matinées du mercredi. Justine est au CM1, elle trouve que "c'est bien car ça habitue puisqu'au collège [elle] travaillera le mercredi". Dans la cour de l'école, certains se disent tout de même "fatigués".
Vidéos à la une
L'an dernier, un élève sur quatre a pu tester les nouveaux rythmes scolaires. En cette rentrée, les 5 millions d'écoliers sont concernés, comme à Crépy-en-Valois, dans l'Oise. Jusque-là, la France était le seul pays de l'OCDE dans lequel les enfants n'allaient à l'école que quatre jours par semaine.
Vidéos à la une
En déplacement au côté de François Hollande en Seine-Saint-Denis, Najat Vallaud-Belkacem est revenu sur les rythmes scolaires. Elle répond ainsi à tous les maires qui sont contre cette réforme et qui menaceraient de ne pas ouvrir les écoles. "Ce n'est pas un champ de bataille politique" a martelé la ministre.
Vidéos à la une
L'ancien ministre de l'Education, Luc Ferry, était l'invité d'Audrey Crespo-Mara. Le philosophe a taclé les maires des communes qui refusent d'appliquer la nouvelle réforme sur les rythmes scolaires.
Vidéos à la une
Les écoliers de l'école Beauregard à Combloux ont fait leur rentrée une semaine avant les autres afin de bénéficier d'une dérogation pour les nouveaux rythmes scolaires et être libérés les mercredis cet hiver.
Vidéos à la une
Le face à face a opposé Jacques Séguéla, publicitaire et consultant chez Havas, et Luc Ferry, philosophe et ancien ministre de l'Éducation nationale. Retour sur la polémique autour de la réforme des rythmes scolaires, sur l'Université d'été du PS à la Rochelle et sur l'éventuel retour de Nicolas Sarkozy sur la scène politique. Plusieurs maires ont décidé de boycotter la demi-journée supplémentaire mercredi matin prévue dans la réforme des rythmes scolaires. En exemple, Nicolas Dupont-Aignan, député-maire d'Yerre (Essonne), compte "cadenasser" son école au deuxième jour de la rentrée et assure qu'une trentaine de maires sont prêts à le suivre.
Vidéos à la une
A Naujac-sur-mer, petite commune de 1 000 habitants, le maire a fait passer le diplôme du BAFA à ses employés municipaux pour qu'ils s'occupent des enfants sur le temps périscolaire.
Vidéos à la une
Les municipalités vont devoir appliquer la réforme des rythmes scolaires lors de cette rentrée. Mais la semaine de quatre jours et demi suscite toujours quelques inquiétudes.
Vidéos à la une
Dans une semaine, toutes les écoles primaires publiques de France devront se conformer aux nouveaux rythmes scolaires. Seules 17 % communes ont fait le choix d'appliquer cette réforme dès l'an dernier. Toutes les autres ont dû, ces dernières semaines, surmonter difficultés d'organisation et contraintes financières. Avec plus ou moins de succès.
Vidéos à la une
Pour 12 millions d'élèves, de la maternelle à la Terminale, les cours reprendront mardi prochain. Mais pour quelques milliers d'écoliers, l'année scolaire a déjà commencé. C'est notamment le cas dans plusieurs communes de Haute-Savoie. Et cette rentrée anticipée présente plusieurs avantages.
Vidéos à la une
A une dizaine de jours de la rentrée, l'organisation des fameuses activités périscolaires reste très floue à Marseille. On sait juste qu'elles auront lieu le vendredi... Quelles seront ces activités ? Comment les enfants seront-ils encadrés ?

Pages

Publicité