Vidéos à la une
A Fos-sur-Mer, dans les Bouches-du-Rhône, le maire est étiqueté PS mais n'est pas favorable aux nouveaux rythmes scolaires. Il a tout de même accepté d'ouvrir l'école, mercredi, alors que les parents d'élèves continuent de manifester leur mécontentement : "Je ne vois pas pourquoi lever les enfants un matin de plus par semaine", explique une maman.
Vidéos à la une
A Lesparre-Médoc, en Gironde, les nouveaux rythmes scolaires ont mis fin aux grasses matinées du mercredi. Justine est au CM1, elle trouve que "c'est bien car ça habitue puisqu'au collège [elle] travaillera le mercredi". Dans la cour de l'école, certains se disent tout de même "fatigués".
Publicité