Vidéos à la une
Deux adolescents ont trouvé la mort dans une avalanche en Roumanie, ce samedi, dans le massif de Retezat. Les victimes pratiquaient l'alpinisme à haut niveau, malgré leur jeune âge. Ils évoluaient au sein d'un groupe, lorsque la coulée de neige a propulsé les participants contre les parois rocheuses. Cinq autres personnes, dont leurs pères respectifs, ont été blessées.
Vidéos à la une
Le vice-président de la Commission européenne Frans Timmerman salue les efforts de la Roumanie pour mettre en conformité son système judiciaire avec les standards européens. Le diplomate néerlandais était à Bucarest ce jeudi pour évoquer le futur de l'Europe et encourager les autorités roumaines à fournir un dernier effort. Frans Timmerman : 'Au long de ce chemin que nous avons parcouru ensemble depuis l'adhésion, ces dix années de coopération et de vérifications, nous avons tellement avancé que nous sommes dans la dernière ligne droite de ce très long marathon et je suis entièrement engagé à finir ce marathon.' Cet encouragement intervient alors qu'en février dernier, au moment où les manifestations se succédaient à Bucarest, la Commission européenne s'inquiétait du projet d'amnistie envisagé par le gouvernement roumain. La Roumanie a rejoint l'UE en 2007 et depuis un mécanisme de coopération européen supervise la réforme de son système judiciaire.
Vidéos à la une
La Roumanie en pleine tempête de neige. Le sud-ouest du pays et les montagnes du centre sont placés en alerte aux précipitations toute la journée de mercredi. Avec des vents soufflant jusqu'à 70 km/h, le paysage prend des airs de petite Sibérie. Les dix centimètres de neige fraîche bloquent les axes routiers. Les déplacements sont trés compliqués. En fait, c'est une bonne partie de l'Europe de l'Est qui est touchée par la vague de froid. En Ukraine, le temps est aux bonhommes de neige, comme en plein hiver. Les flocons sont tombés sur l'ouest du pays alors qu'il y a encore quelques ,jours, le thermomètre affichait des températures chaudes pour la saison. De quoi perturber les transports et ressortir les déneigeuses. Snowmotion Augwil (Switzerland) #switzerland #Aprilwetter #snowflakes #slowmotion #snow #swiss #silence pic.twitter.com/eZ6jYdN4bM- David Casutt (@Drimiculus) 19 avril 2017 Des perturbations qui ont aussi frappé la Suisse. Les températures ont été négatives sur une grande partie du pays durant la nuit de mardi à mercredi et de la neige est tombée en vallée. Selon les spécialistes, un mercure négatif n'est pas si rare en Suisse en cette période, cela arriverait tous les deux ou trois ans.
International
En Roumanie, une jeune mannequin a vendu sa virginité aux enchères pour 2,3 millions d’euros. Une décision qu’elle avoue avoir prise lorsqu’elle avait 15 ans.
Vidéos à la une
Le nombre des victimes survenues lors de l'attentat de Londres, s'établit maintenant à cinq. La jeune Roumaine qui était tombée dans la Tamise lors de l'attaque commise à Londres le 22 mars dernier, a succombé à ses blessures. Andreea Cristea, 31 ans, visitait Londres avec son compagnon quand elle a été renversée par la voiture de Khalid Masood alors qu'elle se trouvait sur le pont de Westminster.
Société
Sur le plateau du JT de France 2, la production a fait une erreur concernant le drapeau belge. Ce dernier a eu le droit à de nouvelles couleurs. 
Vidéos à la une
Il dirigea il y a soixante ans un camp de travail dans la Roumanie communiste. Ioan Ficior a été condamné en appel à 20 ans de prison pour 'crimes contre l'humanité' par la Haute cour de justice de Bucarest, qui a ainsi confirmé la peine prononcée l'an passé en première instance. Il devra en outre payer 310.000 euros de dédommagements à d'anciens détenus ou à leurs familles. Âgé aujourd'hui de 89 ans, cet ancien commandant a été jugé responsable de la mort d'au moins 103 détenus. Il y a un an, un autre ex-chef de camp avait écopé d'une peine similaire. Au total, plus de 600.000 Roumains ont été condamnés et emprisonnés pour des motifs politiques sous le régime communiste entre 1945 et 1989. Avec AFP
Monde
C’est un séjour tout à fait insolite que fait gagner le site de location Airbnb : une nuit du 31 octobre au 1er novembre dans le château de Dracula en Transylvanie (Roumanie). A vous de jouer !  
Vidéos à la une
En Roumanie, vingt personnes sont toujours jeudi en détention provisoire. Elles sont soupçonnées d'avoir réduit au rang d'esclaves une quarantaine d'adultes et de mineurs depuis 2008. Un vaste coup de filet dans un hameau du village de Berevoesti, au sud du pays a permis de démanteler ce trafic d'être humains. Les policiers ont libéré cinq personnes qui vivaient enchaînées dont deux enfants. Selon les enquêteurs, les victimes étaient contraintes à 'faire le ménage, s'occuper des animaux, couper illégalement du bois' ou à mendier. Jeudi, plusieurs habitants de Berevoesti ont rejeté avec force les accusations auprès des journalistes venus à leur rencontre. Ils affirment avoir aidé des personnes dans le besoin.
Vidéos à la une
Un réseau de traite d'êtres humains a été démantelé en Roumanie. La police a libéré cinq personnes qui vivaient enchaînées dans une commune du centre du pays, à Berevoiesti, à 170 km au nord de Bucarest. Parmi elles, deux enfants contraints comme les adultes de faire le ménage, garder des animaux ou encore couper et transporter du bois. Les forces de l'ordre ont perquisitionné une quarantaine d'habitations et saisi plus de 50 000 euros. Quatre-vingt-dix personnes sont soupçonnées d'avoir participé à ce trafic d'êtres humains. Les suspects, appartenant au même cercle familial auraient réduit en esclavage au moins une quarantaine de personnes ces huit dernières années. Les victimes auraient été enlevées dans des lieux publics. Elles étaient 'battues', 'humiliées' et 'privées de nourriture', d'après un communiqué des procureurs chargés de la criminalité organisée.
Vidéos à la une
Dracula est revenu en Roumanie... dans sa toute première version cinématographique signée par Tod Browning avec Bela Lugosi. Une version sortie en 1920. La particularité ici c'est que la bande son (c'était évidemment un film muet) est signée par Philip Glass qui s'est adjoint les services du Kronos Quartet. Philip Glass a composé cette bande son en 1988 : 'La raison pour laquelle on aime un concert c'est parce que ce n'est jamais la même chose. Quand on joue devant un film on peut dire qu'on prête au film ce côté vivant de la performance. Le film s'approprie ce spectacle vivant.' 'Le seul nom de Philip Glass m'attire beaucoup, reconnaît un spectateur. En tout premier lieu c'est un grand artiste, et je voulais depuis longtemps le voir ici en Roumanie. Ensuite, je suis roumain et mon sang est aussi en partie celui de Dracula.' Dans ce film, Renfield, chargé de conclure une transaction imobilière avec le comte Dracula, se rend dans son château des Carpathes, où l'aristocrate, qui s'avère être un vampire, va l'hypnotiser pour le mettre sous ses ordres. Le chateau est en fait celui de Bran dont s'est inspiré Bram Stoker passé à la postérité avec son Dracula devenu le grand maître des vampires.
Vidéos Argent/Bourse
Des centaines de maisons ont été inondées dans le sud-ouest de la Roumanie et près de 300 personnes ont du être relogées. A Resita, dans la région de Caras Severin, il a plu presque 24 heures durant. L'alerte rouge a été déclenchée pour la rivière Barzava, qui a débordé. Des pluies torrentielles ont surpris une femme et ses deux enfants sur une carriole tirée par un cheval, tuant un des enfants, dans la région de Salaj.
Vidéos à la une
'Le Palais Primaverii', autrement dit le Palais du Printemps des Ceausescu est ouvert au public depuis mi-mars. En trois mois, plus de 8 000 visiteurs ont pénétré dans l'ancienne résidence privée du dictateur Nicolae Ceausescu et de son épouse, transformée en musée. Ils y ont vécu de 1965 jusqu'à la chute du régime communiste en 1989. Les Roumains commes les touristes découvrent une débauche de luxe, à mettre en perspective avec les pénuries auxquelles était confrontée la population. 'Je pense que c'est une très bonne idée d'avoir ouvert ce palais au public. C'est bien pour les Roumains de voir comment vivaient les Ceausescu à cette période et leur décadence. Décadence, c'est bien le mot pour décrire cet endroit', confie ce touriste allemand. 'J'ai eu l'occasion de visiter le palais du Shah d'Iran à Téhéran, mais celui-ci me semble plus intéressant', dit cet autre. La demeure compte pas moins de 80 chambres, une salle de cinéma, des jardins d'été et d'hiver. Certains visiteurs regrettent cependant le manque de référence à la dureté de la dictature de l'époque, comme ce journaliste roumain du New York Times. Les autorités, elles, espèrent attirer le plus de touristes possible pour réduire un peu les coûts astronomiques pour l'entretien de ce palais.
L'équipe de France peut dire merci à Dimitri Payet ! Le réunionnais a réalisé un match plein contre la Roumanie et a permis à la France...
Vidéos à la une
François Hollande a fait le déplacement au Stade de France pour encourager les Bleus à l'occasion de l'ouverture de l'Euro 2016. Le chef de l'État souhaite que cette compétition "soit un succès sportif" mais surtout "un grand événement populaire". "J'ai pas le droit de faire des pronostics, mais je pense qu'on va gagner" a-t-il confié avec un large sourire.
Vidéos à la une
A quelques heures du match France-Roumanie, le Premier ministre roumain a exprimé sa joie de voir son pays faire partie de l'événement sportif. "La fortune nous a donné la possibilité de faire du spectacle ensemble pour l'ouverture de l'Euro 2016", a affirmé Dacian Ciolos, indiquant que plus de 15.000 supporters roumains seraient présents ce soir au Stade de France. "On partage des valeurs européennes y compris sur le terrain du foot", s'est par ailleurs réjoui celui qui fut l'ancien commissaire européen à l'Agriculture.
Vidéos à la une
Les éboueurs sont en grève depuis une semaine et à quelques heures du lancement de l'Euro, les poubelles sont pleines à ras bord et commencent...
Vendredi soir, l'équipe de France affronte la Roumanie en match d'ouverture de l'Euro 2016. C'est un match à la portée des Bleus : observateurs...
Vidéos à la une
Au départ, c'est une histoire d'amour : un homme et une femme, une femme et un pays. Clotilde Armand est française, originaire de Vichy, elle a 42 ans et vient d'obtenir la deuxième place aux élections municipales de Bucarest, dans le secteur 1. Après 17 ans passés en Roumanie, elle a obtenu la nationalité en novembre dernier, et veut, désormais changer le pays, lutter, avec son nouveau parti, contre un système rongé par la corruption. Une démarche à la résonnance toute particulière en ces temps agités en Europe : 'Nous avons démontré qu'il est possible de lutter et que l'implication de chacun fait la différence. Lorsque nous nous sommes lancés dans cette aventure, le parti est très jeune hein, c'est un parti qui a été créé en décembre 2015, il y a quelques mois, beaucoup nous ont dit, mais vous êtes Don Quichotte, vous luttez contre les moulins à vent, le système est beaucoup trop puissant, vous n'y arriverez pas. Et nous, nous avons démontré, avec très peu de moyens, qu'il est possible de changer les choses, qu'il ne faut pas être résigné, la politique n'est pas un domaine qui est réservé uniquement au système, ce n'est pas un domaine qui est l'apanage de ceux qui ont décidé de prendre en otage le pays, non, la démocratie peut jouer en notre faveur, on peut croire en la démocratie'. Pendant ses études au Massachusetts Institute of Technology (MIT) aux Etats-Unis, Clotilde Armand rencontre son futur mari, Sergiu Moroianu, un chercheur en mathématiques roumain, et le couple s'installe en Roumanie en 1999. Elle, est aujourd'hui ingénieur, et dirige les filiales roumaine et bulgare de la société française d'ingénierie Egis. C'est en décembre qu'elle décide de se lancer en politique avec 'L'Union Sauvez Bucarest', l'USB, un parti indépendant, sans étiquette et sans notoriété, tout juste créer. 'J'ai commencé personnellement ma campagne quelques semaines, en gros, six semaines avant l'échéance. C'est beaucoup trop difficile six semaines pour se faire connaître, en sachant que les télévisions ne nous ont pas beaucoup aidés, les télévisions, souvent, font partie du système. Nous n'avions pas le droit de mettre de bannières, nous étions extrêmement limités sur les moyens de communication. Et atteindre une partie de la population dans ces circonstances a été extrêmement difficile, nous nous sommes focalisés sur les réseaux sociaux et sur la rue'. Avec son roumain au fort accent français, elle arpente la rue pendant des semaines pour faire campagne, parler aux gens et les convaincre qu'un autre système est possible. Que la corruption n'est pas une fatalité dans un pays où pourtant 6 des 7 maires élus en 2012 ont des démêlés judiciaires. Véritable passionaria, Clotilde Armand dénonce haut et fort ce que tout le monde sait dans le pays : 'Si vous étiez resté avec moi, à mes côtés, pendant ma campagne dans la rue, vous auriez vu les réactions des gens. Les gens ont perdu toute estime pour le pouvoir politique qui n'a aucun sens de l'honneur, des hommes politiques se proposent à nouveau comme candidat avec aucune alternative, alors qu'ils ont volé, et qu'ils n'ont aucun scrupule. 'Ce sont des petits problèmes avec la justice', voilà, ce que dit la classe politique. Tous leurs abus, leurs abus qui ont tué des gens, car il faut le dire, la corruption tue, tous leurs abus de ces dernières années, ils appellent ça 'des petits problèmes avec la justice', c'est ce qui est scandaleux, donc les gens ne sont pas lassés de la politique, ils sont révoltés'. 'Les choses en Roumanie se voient de manière beaucoup plus claire, c'est-à-dire, qu'on voit que la corruption tue des vies humaines. En Europe, les choses sont un petit peu différentes parce que l'action de la classe politique ne tue pas des personnes directement, mais elle tue l'identité des peuples. La classe politique a laissé tomber les peuples européens pour des intérêts divers et variés, les multinationales, leurs intérêts propres, ils ont sacrifié l'identité de l'Europe, ils ont laissé les valeurs traditionnelles, comme le travail, ne plus être reconnues comme des valeurs et, pour cela, la classe politique s'est séparée de la vraie volonté des peuples. Ils sont guidés par des intérêts mesquins et par le temps politique au lieu d'être guidés par de vraies perspectives à long terme de nos nations, c'est là où ils se sont décrédibilisés'. Sa deuxième place aux élections locales a créé un choc qui se répand très vite sur les réseaux sociaux roumains, où Clotilde Armand est désormais présentée comme une possible futur Premier ministre. Dans tous les cas, son parti sera en lice pour les législatives de novembre. L'USB est issu de l'association 'Sauvez Bucarest', que dirige Nicusor Dan, mathématicien, et personnalité très active de la société civile, qui se fait petit à petit un nom dans la classe politique roumaine. Il est arrivé lui aussi deuxième dans la course à la mairie générale de Bucarest.
Vidéos à la une
Au moins 15 personnes sont mortes dans les inondations en Europe dont une première victime, vendredi, en Belgique où un homme a été emporté par une rivière. Ailleurs, deux personnes ont trouvé la mort en France, deux autres en Roumanie et dix en Allemagne. Dans le sud de l'Allemagne, les efforts se poursuivent pour évacuer la boue qui s'est infiltrée partout. À Braunsbach, dans le Bade-Württenberg, une quarantaine de réfugiés afghans sont venus prêter main forte aux habitants de la ville dévastée. Abdul Munir est l'un d'entre eux et il explique avoir regardé la télévision, et jamais n'avoir vu de tels dégâts causés par des inondations. En Roumanie, 89 localités ont souffert des inondations et le ministère de l'Intérieur a déployé des milliers de soldats et de gendarmes pour venir en aide aux sinistrés. Dans l'Est du pays des centaines de têtes de bétail ont été tuées, autant de maisons inondées, des routes et des ponts se sont effondrés.
Vidéos Argent/Bourse
Au moins quinze personnes ont péri en Europe en raison des inondations. En Allemagne, le bilan s'est encore alourdi. En Bavière, le corps d'une dixième victime a été retrouvé. Grosses inondations près de Simbach en #Allemagne aujourd'hui. Véhicules piégés sur une route. Pic : J Raffelsberger pic.twitter.com/SAISXoedl7- Keraunos (@KeraunosObs) 2 juin 2016 A Simbach, dans ce village près de la frontière autrichienne, les sauveteurs ont découvert noyés dans leur maison les trois membres d'une même famille. Une grand-mère, sa fille et sa petite-fille. En Belgique, un homme est mort, emporté par une rivière. Dans l'Est de la Roumanie, deux hommes sont décédés dans la nuit de jeudi à vendredi. Au total plus de 4500 pompiers ont été réquisitionnés pour venir en aide aux habitants. 89 localités ont eté inondées. En France, le bilan humain reste limité : au moins une personne est morte suite aux inondations. Mais la tendance est à la décrue. Vendredi, plus aucun département n'était en alerte maximale. Mais 13 restent en vigilance orange. #Inondations : la Seine-et-Marne n'est plus en vigilance rouge, 13 départements restent en vigilance orange pic.twitter.com/aFoAyz35GX- Ministère Intérieur (@Place_Beauvau) 3 juin 2016 Les dégâts, par contre, sont considérables. Face à ces catastrophes à répétition, en France des voix se sont élevées pour que le mouvement social contre la loi Travail s'interrompe. #Inondations : je demande aux agents de la #SNCF de suspendre leur grève face à la gravité de la situation pour les Franciliens- Valérie Pécresse (@vpecresse) 2 juin 2016 Avec AFP et Reuters
Vidéos à la une
Dans le Sud de la Roumanie, le système anti-missile américain a été déclaré officiellement opérationnel ce jeudi. Une annonce qui a provoqué la colère de Moscou qui le considère comme une menace pour sa sécurité. Formé de missiles intercepteurs, ce système défensif sera officiellement intégré dans le bouclier antimissile de l'Otan lors du sommet de Varsovie, en juillet. 'Cela n'a jamais été lié à la Russie, mais aux missiles balistiques en provenance du Moyen-Orient dirigés vers des alliés de l'OTAN et les forces américaines en Europe. Et je voudrais juste faire écho à ce qu'a dit le Secrétaire Général - nous avons proposé aux Russes de leur montrer les spécificités techniques', a déclaré le vice-secrétaire américain à la défense Robert Work. Face à ce qu'elle considère comme une menace directe, la Russie a promis en retour de renforcer ses capacités militaires. Il s'agit d'un grand sujet de discorde entre l'Otan et la Russie depuis plusieurs années. 'Nous considérons le déploiement de telles plateformes de lancement au sol en contradiction avec les recommandations du traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire. Ainsi, les Etats-Unis ont violé le traité INF. Il faut clairement le reconnaître sans précaution diplomatique supplémentaire', a déclaré Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères. Lancé en 2010, le projet de bouclier antimissile de l'Otan, vise le déploiement progressif d'intercepteurs de missiles et de puissants radars dans l'est de l'Europe et en Turquie. Un an plus tôt, Barack Obama recevait le prix Nobel de la paix pour ses efforts en matière de dénucléarisation.
Sport
L'international camerounais était sur le terrain depuis seulement sept minutes lorsqu'il s'est écroulé sur la pelouse.   
Monde
Si vous aimez vous faire peur, le château de Bran, en Transylvanie (Roumanie), est à vendre pour 57 millions d’euros. Petit tour des lieux. 
Vidéos à la une
Deux avions de chasse américains se sont posé en Roumanie ce lundi. Il s'agit de chasseurs furtifs, conçus pour détruire des avions ennemis avant même que ceux-ci puissent les détecter. Ils ont été envoyés en Roumanie pour 'rassurer' les alliés et 'décourager toute agression ', précise le général américain Timothy Ray, faisant écho aux déclarations de Barack Obama, ce lundi, en Allemagne. Le président américain a en effet enjoint les pays membres de l'OTAN à accroître leurs dépenses militaires, et à s'engager davantage sur certains terrains, et notamment celui de la crise ukrainienne. Le soutien aux pays d'Europe centrale et de l'est face au regain de tension avec la Russie s'inscrit donc dans ce cadre. Cet envoi de chasseurs en Roumanie survient aussi deux semaines après que des avions militaires russes se sont livrés à une série de survols d'un navire de guerre américain dans les eaux internationales de la mer Baltique, des survols qualifiés d''agressif' par Washington. Avec AFP
Vidéos à la une
Une longue marche de 320 kilomètres pour rallier Bucarest, la capitale roumaine, a été entamée par des mineurs. Ils dénoncent leurs conditions de travail, et les licenciements au sein du Complexe énergétique OIténia. Près de 700 postes ont été supprimés dans certaines de ses filiales dans le secteur des l'exploitation minière et de l'énergie. Avec agences
Vidéos à la une
Maisons et routes détruites. Les inondations en Roumanie ont causé beaucoup de dégâts ce week-end. D'importantes précipitations sont tombées sur une grande partie du pays. A Nadas et Aldesti des maisons se sont affaissées et du bétail s'est noyé. Les services météo ont lancé une nouvelle alerte. Les fortes pluies vont continuer jusqu'à lundi soir.
Vidéos à la une
Ioan Vlasa, président de la fondation FAER 'Durant des années, nous avons développé une méthodologie de travail très transparente, très claire. Une très grande partie de notre travail se fait sur le terrain. Ca veut dire que nos officier's' du crédit, on peut le dire comme ça, sont très proches de la personne avec laquelle ils travaillent, et surveillent de très près les réalisations des investissements. Il existe une procédure de monitoring sur l'investissement, et une procédure d'accompagnement. Donc nous sommes vraiment sûr que tout cet argent qu'on a et qu'on reçoit des différentes sources est très bien placé, et plus précisément dans notre cadre spécifique. (...) C'est important pour la gestion du risque, parce que les gens commencent à se connaître. Notre responsable connait très bien la famille et le contexte dans lequel il travaille, et il veille à que tout se passe bien. (...) Il sait que nous sommes corrects envers lui, et il essaye d'être correct envers nous. Ça crée une relation de confiance réciproque.'
Vidéos à la une
À 88 ans, Ion Ficior a été condamné mercredi à 20 ans de prison pour la mort de 103 prisonniers politiques. Il était responsable d'un camp de prisonniers où, entre 1958 et 1963, les anti-communistes purgeaient leur peine.
Vidéos à la une
Un tribunal de Bucarest a condamné à 20 ans de prison un ancien commandant d'un camp de travail communiste, dans lequel une centaine de détenus trouvèrent la mort, principalement des opposants politiques. L'homme, aujourd'hui âgé de 88 ans, est accusé de crimes contre l'humanité. Il était absent à l'énoncé du verdict. Son avocate a annoncé son intention de faire appel. Le mois dernier déjà, un ex-commandant de la prison de Ramnicu Sarat avait été condamné à 20 ans de prison.

Pages

Publicité