Vidéos à la une
A cause de l'opposition de la droite, l'examen du projet de loi famille, pourtant édulcoré, a déjà été reporté par deux fois. Vendredi, les députés doivent à nouveau débattre du texte, qui instaure un statut du beau-parent et facilite la médiation familiale. Marie Labat
Vidéos à la une
Lundi, les députés ont de nouveau débattu de la proposition de loi famille, défendue par Laurence Rossignol, secrétaire d'État chargée de la famille. Le texte n'a toujours pas été voté, car l'opposition a déposé près de 700 amendements à la proposition de loi. La droite semble bien décidée à faire examiner les 361 restants, afin de reculer le plus possible le vote de la loi famille, déjà reporté le 22 mai dernier. Marie Labat
Publicité