Vidéos A la une
Alors que de plus en plus de communes se proposent pour accueillir des Syriens, la question de l'avenir de ces réfugiés en France se pose. A Rosans, village rural de 500 habitants, l'accueil de deux familles ne fait pas l'unanimité. L'absence de débouchés en termes d'emplois est notamment soulignée par les opposants au projet.
Publicité