Vidéos A la une
Il avait disparu il y a 35 ans. Le Stradivarius "Ames", fabriqué en 1734 par le célèbre luthier italien Antonio Stradivari, vient aujourd'hui d'être remis aux héritiers de son véritable propriétaire, Roman Totenberg, enfant prodige du violon, décédé en 2012. Le violon avait disparu en 1980, lors d'un concert prés de Boston. Roman Totenberg avait toujours soupçonné un autre violoniste, Phillip Johnson, d'avoir dérobé le Stradivarius. C'est d'ailleurs la femme de ce violoniste suspect qui a découvert le violon dans le grenier de son ex-mari et s'est rendu à New York avec le précieux instrument. "Le 26 juin, une femme s'est rendue dans un hôtel de Manhattan en possession d'un vieux violon qu'elle avait reçu il y a plusieurs années de la part son ex-mari, aujourd'hui décédé. Elle était venue pour (le) faire expertiser (...) Après examen, l'expert s'est immédiatement rendu compte qu'il s'agissait en réalité d'un Stradivarius volé", a expliqué Preet Bharara, procureur fédéral de Manhattan. Ce dernier a ajouté qu"aucune poursuite n'a été engagée" contre cette femme, qui ignorait que le violon avait été volé. Les trois propriétaires, qui ne jouent pas de violon, ont expliqué qu'elles avaient l'intention de vendre le Stradivarius, pour qu'un autre "grand artiste (...) enchante à nouveau des audiences de concerts dans le monde entier". Le Stradivarius est estimé à 5 millions de dollars (soit 4.5 millions d'euros).
Publicité