Vidéos A la une
BLOUNT COUNTY (Tennessee) - 6 nov 2014 - Ce serait donc lui. Robert O'Neill, 38 ans se présente comme le soldat qui a porté le coup fatal à Oussama Ben Laden, dans le raid du 2 mai 2011 à Abbottabad, au Pakistan. Robert O'Neill est sorti de l'anonymat jeudi en se confiant au Washington Post. Le soir même, l'ancien soldat des Navy Seals donnait une conférence sur la motivation et le développement personnel, sa nouvelle activité. Pas un mot sur les révélations faites à la presse. Juste quelques allusions à la vie particulière qu'il a menée pendant ses 15 années au sein des troupes d'élite, de l'Afghanistan à la Somalie. Robert O'Neill aurait donc pénétré le premier dans la chambre d'Oussama Ben Laden, et visé la tête, alors que le chef d'Al-Qaïda tentait de se cacher derrière son épouse. En révélant sa version des faits, divergente d'ailleurs de celle d'un autre membre du commando, Robert O'Neill a brisé un tabou. Normalement, les Navy Seals sont tenus au secret absolu. Pour avoir enfreint cette règle, il a récolté les critiques de sa hiérarchie. Mais pour le public qui l'a largement ovationné à la fin de la conférence, Robert O'Neill fait désormais figure de héros.
Publicité