Vidéos à la une
Il a été Premier ministre seulement trois ans et pourtant. Michel Rocard était l'homme de toutes les réformes et certaines ont changé notre vie quotidienne. D'abord la création du RMI, l'ancêtre du RSA, qui comptait 500.000 allocataires à l'époque. Et puis avec la CSG, un impôt prélevé sur tous les revenus pour résorber le trou de la Sécurité sociale. De 1988 à 1991, l'homme politique a toujours privilégié le dialogue, notamment pour amener la paix en Nouvelle-Calédonie. A propos de l'immigration, il se montrait toutefois plus catégorique avec cette phrase répétée plusieurs fois : "Nous ne pouvons pas héberger toute la misère de monde".
Vidéos à la une
Marisol Tourraine a annoncé qu'elle allait reconduire la prime de Noël pour les plus démunis. Au total, c'est plus d'un million de personnes qui vont bénéficier de cette aide exceptionnelle de l'Etat en fin d'année. Pour une auditrice des GG, le vrai cadeau de Noël c'est le pacte de responsabilité offert aux entreprises. Une réflexion qui a fait bondir Pascal Perri. D'après lui, cela fait des années que les sociétés sont accablées par la pression fiscale. Il considère donc que les 6 milliards redistribués aux entreprises dans le cadre du crédit de compétitivité ne sont qu'une goutte d'eau par rapport à ce que l'Etat prélève. Et d'après son calcul, les charges patronales ne cessent d'augmenter malgré les promesses d'Emmanuel Macron. "J'en ai assez d'entendre les gens dirent qu'on a fait des cadeaux au patronat" s'insurge Pascal Perri.
Vidéos à la une
Michel Pouzol, député PS de lEssonne, auteur du livre Député, pour que ça change: du RMI à lAssemblée nationale (Ed. Cherche midi), répond aux questions de Jean-Baptiste Boursier sur les...
Publicité