Vidéos à la une
Depuis le 31 mars, "Nuit debout" a pris ses quartiers sur la place de la République à Paris où les manifestants se rassemblent tous les soirs. Mais des casseurs se sont agrégés au mouvement, générant des débordements à répétition qui lassent les riverains. Ils sont excédés par le bruit, par les scènes de guérilla urbaine qui leur donnent le sentiment d'être "pris en otage". Du côté des commerçants ce n'est pas mieux, certains d'entre eux ont vu leur chiffre d'affaires chuter de 40%. Pour remédier à cette situation, un collectif d'habitants du quartier demande à la préfecture d'agir pour mettre fin aux nuisances et souhaite que "Nuit debout" se rassemble dans une salle fermée.
Publicité