Par sa décision, la commission de discipline de la Ligue nationale de handball française autorise à aménager deux suspensions en travaux d’intérêt général.

Nikola Karabatic a été suspendu pour six matchs « de toutes compétitions nationales », dont deux aménageables en travaux d’intérêt général (TIG), dans le cadre l’affaire des paris truqués. Cette décision, annoncée vendredi 10 novembre par la commission de discipline de la Ligue nationale de handball, prendra effet « à l’issue d’un délai d’appel de sept jours », selon un communiqué.

Son frère Luka Karabatic, déjà suspendu de quatre matchs par le passé, a, quant à lui, écopé de deux matchs de suspension, qui pourront être remplacés par des TIG « d’une durée totale de vingt heures ». Contrairement à son frère, il avait reconnu avoir parié sur un match de son équipe, Montpellier, en 2012.

« Comportement non conforme »

Après les avoir auditionnés lundi, la commission de discipline a estimé que les deux joueurs de l’équipe de France et du Paris-Saint-Germain « se sont chacun rendus coupables d’un comportement non conforme aux principes et aux règles déontologiques applicables à la pratique du handball ».

Publicité
Reste à savoir si la Fédération française (FFHB) décidera d’étendre ces décisions aux matchs de l’équipe de France lors de l’Euro, du 12 au 28 janvier en Croatie. Les deux joueurs encourraient jusqu’à deux ans de suspension assortie de pénalités financières, selon les règlements de la Ligue concernant les infractions relatives aux paris sportifs.

Jugées coupables d’escroquerie et... > Lire la suite sur Le Monde

Inscrivez-vous aux newsletters du Monde.fr

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité