Huit suspects, arrêtés dans le cadre de la vaste enquête antiterroriste menée en France et en Suisse, ont été présentés à la justice, vendredi 10 novembre, a appris France 2 de source judiciaire, confirmant une information de l'AFP. Un autre homme a été remis en liberté. Le parquet a..

Huit suspects, arrêtés dans le cadre de la vaste enquête antiterroriste menée en France et en Suisse, ont été présentés à la justice, vendredi 10 novembre, a appris France 2 de source judiciaire, confirmant une information de l'AFP. Un autre homme a été remis en liberté. Le parquet a requis le placement en détention de sept des huit personnes déférées et le placement sous contrôle judiciaire de la huitième.

Certains se disent partisans de l'EI

Au total, neuf personnes avaient été arrêtées en région parisienne, dans les Alpes-Maritimes et dans les Bouches-du-Rhône. Une dixième a été interpellée en Suisse.

Publicité
Ce groupe, dont les membres sont âgés de 18 à 65 ans, échangeait principalement sur la messagerie chiffrée Telegram et tenait des propos islamistes "inquiétants". Certains se disent explicitement partisans de l'organisation Etat islamique. Les investigations n'ont pas permis, à ce stade, de caractériser l'existence d'un projet d'attentat abouti ou d'un passage à l'acte planifié.
Lire la suite sur Franceinfo

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :