Les Francofolies se sont exportées jeudi soir à New York pour rendre hommage, avec une vingtaine d'artistes, à la chanteuse Edith Piaf 50 ans après sa mort.

Patricia Kaas participe à l'hommage à Edith Piaf à New York, le 19 septembre 2013

Patricia Kaas participe à l'hommage à Edith Piaf à New York, le 19 septembre 2013 - Emmanuel Dunand ©AFP

Christophe Willem participe à l'hommage à Edith Piaf à New York, le 19 septembre 2013
Publicité

Les Francofolies se sont exportées jeudi soir à New York pour rendre hommage, avec une vingtaine d'artistes, à la chanteuse Edith Piaf 50 ans après sa mort.

Cette soirée exceptionnelle a réuni au Beacon Theatre Christophe Willem, Zaz, Jean-Louis Aubert, Patricia Kaas, Charles Dumont, Harry Connick Jr, Duffy, Madeleine Peyroux, Angelique Kidjo, Alex Hepburn, Beth Ditto, Olivia Ruiz, Camélia Jordana, Coeur de Pirate, Nolwenn Leroy, Emmanuel Moire et Elodie Frégé.

Le théâtre de 2.900 places était plein: des Français, mais aussi beaucoup d'Américains, pour lesquels Edith Piaf reste la chanteuse française la plus connue.

Le spectacle était présenté par l'acteur français François-Xavier Demaison, jonglant joyeusement entre le français et l'anglais.

"Ce soir va être une folle nuit française", a-t-il lancé d'entrée, en anglais. "Nous allons célébrer Edith Piaf, la première chanteuse française à avoir conquis l'Amérique", a-t-il poursuivi en français.

Le spectacle a démarré avec Nolwenn Leroy et Zaz chantant "La Foule", avant Harry Connick Jr pour "La vie en rose".

En deux heures, tous les grands classiques de Piaf ont été interprétés, de "L'hymne à l'amour" en passant par "L'homme à la moto", "Je ne regrette rien", "Milord", et de nouveau en final "La vie en rose".

Charles Dumont, 84 ans, qui avait écrit une trentaine de chansons pour la Môme, a été particulièrement applaudi lorsqu'il en a interprété deux, "Les amants" et "Les flonflons".

De nombreuses photos et films d'époque, souvent émouvants, ont été projetés durant les chansons, montrant Edith Piaf chantant en anglais à New York, ou radieuse aux côtés de son grand amour, le boxeur Marcel Cerdan.

On l'y entendait aussi raconter ses débuts difficiles à New York en 1947, et le conseil qui lui avait été donné de ne pas se décourager.

C'était la première fois que le festival des Francofolies se déplaçait aux Etats-Unis en 28 ans d'existence.

"Avec ces Francofolies New York, nous voulons remettre la musique francophone sur la carte des Etats-Unis", avait expliqué son patron Gérard Pont.

Vendredi, la chanteuse Patricia Kaas prend le relais pour une soirée unique au Town Hall, avec son spectacle "Kaas chante Piaf", lancé l'an dernier.

Ces deux concerts new-yorkais s'inscrivent dans une série de célébrations, livres et documentaires des deux côtés de l'Atlantique, pour marquer le 50e anniversaire de la mort de la grande dame d'1m47.

Charles Dumont participe à l'hommage à Edith Piaf à New York, le 19 septembre 2013

Edith Piaf est décédée à 47 ans le 10 octobre 1963 à Grasse (sud de la France) d'une rupture d'anévrisme, usée par les excès d'alcool et de morphine, une polyarthrite rhumatoïde et les tragédies ayant marqué sa vie.

Le spectacle du Beacon Theatre sera diffusé le 5 octobre en France sur France 2, et le 12 octobre sur TV5.

Ailleurs sur le web

Publiez votre commentaire

Publicité