Sans répondre à aucune question, Emmanuel Macron a prononcé mercredi ses voeux à la presse à l'Elysée. Il souhaite s'attaquer aux «fausses nouvelles» et a longuement justifié sa distance..

Sans répondre à aucune question, Emmanuel Macron a prononcé mercredi ses voeux à la presse à l'Elysée. Il souhaite s'attaquer aux «fausses nouvelles» et a longuement justifié sa distance vis-à-vis des médias.

S'il fallait une preuve définitive que les temps ont changé à l'Elysée pour les journalistes depuis l'élection d'Emmanuel Macron, elle a été apportée mercredi lors de ses voeux à la presse adressés depuis le palais présidentiel devant quelques centaines de journalistes. Alors que François Hollande avait transformé l'exercice en conférence de presse visant à lancer l'année politique, Emmanuel Macron a dédié son intervention aux seuls médias. Il n'a évoqué aucun autre sujet politique, mais a annoncé une offensive contre les «fake news», les «fausses nouvelles». «Toutes les paroles ne se valent pas», a-t-il martelé. Aux yeux du président, l'émergence des fausses nouvelles est «jumelle» de la «fascination illibérale» qui s'est emparée de certaines démocraties. «Nous savons que cela fonctionne, nous l’avons vu à l’œuvre à l’étranger», a-t-il affirmé sans citer l'élection de Donald Trump, où les autorités ont établi le rôle de la Russie dans l'attaque contre la campagne de 2016.

Publicité
Emmanuel Macron souhaite donc agir. «Nous allons faire évoluer notre dispositif juridique pour protéger la vie démocratique de ces fausses nouvelles», a-t-il annoncé. «En période électorale, les contenus n’auront plus tout... > Lire la suite sur Paris Match Actu

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité