Il a toutefois assuré qu'il ne souhaitait pas faire une loi qui l'interdise dans la rue et estimé que les mères voilées pouvaient accompagner leurs enfants lors des sorties scolaires. 

Lors de l'interview des journalistes Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plenel, dimanche 15 avril, Emmanuel Macron a jugé le port du voile pas "conforme à la civilité dans notre pays" avant d'ajouté : "c'est à dire au rapport qu'il y a entre les hommes et les femmes dans notre pays". 

"Nous sommes attachés, et ça c'est très républicain, c'est même révolutionnaire, à cette égalité entre l'homme et la femme. Donc nous ne comprenons pas qu'il y ait cette différence, cette distance, cette séparation. C'est ça un peu le voile. Et donc c'est ça qui vient un peu bousculer notre philosophie profonde, notre vie ensemble. On doit l'expliquer, on doit convaincre. Je ne suis pas, moi personnellement, heureux que ce soit ainsi, mais je ne veux pas faire de loi qui l'interdise dans la rue, car ce serait contre-productif", a-t-il encore dit. 

Sorties scolaires

Emmanuel Macron n'a toutefois pas de "réponse univoque" sur le port du voile, notamment lorsqu'il concerne les adultes lors des sorties scolaires.

Publicité
Interrogé sur des propos du ministre de l'Education, qui estime qu'un parent accompagnant ne devrait "normalement" pas porter de signe religieux, par exemple le voile pour... > Lire la suite sur L'Obs
Recevez gratuitement la newsletter quotidienne d’information de L'OBS

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité