Le parlement iranien a approuvé ce dimanche, en première lecture, un projet de loi augmentant les crédits en faveur du programme balistique mené par Téhéran

Les faits : Ces nouvelles dispositions interviennent en réponse aux nouvelles sanctions adoptées par le Congrès américain et ratifiées par Donald Trump début août pour dénoncer le programme balistique iranien.

Les députés iraniens ont largement voté en faveur de nouveaux crédits pour le programme balistique national. Au total, 520 millions de dollars (440 millions d’euros) seront alloués. Le texte présenté à l’Assemblée consultative islamique a recueilli 240 votes sur 244 législateurs présents. Le projet adopté par les députés prévoit l’allocation de 260 millions de dollars au programme balistique et une somme identique aux Forces Al Qods, unités spéciales des gardiens de la révolution qui ont été déployées sur les théâtres d’opérations en Irak et en Syrie.

Publicité
« Faire face aux actions terroristes ». L’Iran affirme que ce programme n’est pas en infraction avec la résolution de l’ONU qui entérine l’accord sur le contrôle de son programme nucléaire signé en 2015 avec le groupe P5+1. Le texte des Nations unies exige de la République islamique qu’elle ne mène pas d’activités balistiques capables de lancer des charges...
Lire la suite sur L'Opinion

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :