"Ces histoires sont vraies." L'humoriste américain Louis C.K. a reconnu, vendredi 10 novembre, dans une déclaration citée par The Hollywood Reporter, les "comportements sexuels déplacés" dont plusieurs femmes l'ont accusé, jeudi, dans le New York Times. Une nouvelle affaire dans la foulée..

"Ces histoires sont vraies." L'humoriste américain Louis C.K. a reconnu, vendredi 10 novembre, dans une déclaration citée par The Hollywood Reporter, les "comportements sexuels déplacés" dont plusieurs femmes l'ont accusé, jeudi, dans le New York Times. Une nouvelle affaire dans la foulée du scandale de harcèlement, d'agressions sexuelles et de viols qui vise Harvey Weinstein.

Cinq femmes accusent la star du stand-up de "comportement sexuel déplacé" et d'exhibitionnisme. Trois de ses accusatrices affirment que le comédien s'est masturbé devant elles.

"J'ai manié mon pouvoir de façon irresponsable"

Publicité
"A l'époque, je me disais que ce que je faisais était OK, car je n'ai jamais montré à une femme ma bite sans demander d'abord, assure-t-il. Mais ce que j'ai appris plus tard dans la vie, trop tard, c'est que, lorsque vous avez le pouvoir sur une autre personne, lui demander de regarder votre bite n'est pas une question. C'est une situation difficile pour elle. Le pouvoir que j'avais sur ces femmes, c'est qu'elles m'admiraient. Et j'ai manié ce pouvoir de façon irresponsable", s'excuse-t-il.

Après ces révélations, Louis C.K. semble vouloir faire une pause dans sa...

Lire la suite sur Franceinfo

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :