L'armée d'élite du pouvoir en Iran a proclamé mercredi la fin du mouvement de contestation dans le pays, qui a fait 21 morts et mené à des centaines d'arrestations.

L'armée d'élite du..

L'armée d'élite du pouvoir en Iran a proclamé mercredi la fin du mouvement de contestation dans le pays, qui a fait 21 morts et mené à des centaines d'arrestations.

L'armée d'élite du pouvoir en Iran a proclamé mercredi la fin du mouvement de contestation qui a fait 21 morts et entraîné des centaines d'arrestations, dans la foulée de manifestations massives de soutien au régime.

Seules quelques petites protestations sporadiques en province ont eu lieu dans la nuit de mardi à mercredi, selon des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux et impossibles à vérifier, contrastant avec les précédentes nuits de contestation contre l'austérité économique et le pouvoir.

Les troubles, partis le 28 décembre de la deuxième ville d'Iran Machhad avant de se propager, ont été marqués par des violences et des attaques contre des biens publics, pouvoir ou médias mettant en cause des "contre-révolutionnaires" basés à l'étranger, mais aussi les Etats-Unis et l'Arabie saoudite, rivale de l'Iran au Moyen-Orient. 

Après le soutien apporté par le président Donald Trump aux protestations et sa condamnation du pouvoir iranien, les Etats-Unis envisagent de nouvelles sanctions contre des représentants du régime, selon un haut responsable américain.

Publicité
Les autorités iraniennes ont cherché à minimiser le mouvement de contestation, le premier de cette ampleur depuis celui de 2009 contre la réélection du président ultraconservateur Mahmoud Ahmadinejad, qui avait... > Lire la suite sur Paris Match Actu

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité