Le président américain Donald Trump s'est engagé, depuis vendredi, dans une escalade rhétorique avec les sports-rois aux Etats-Unis (football américain, baseball, basket-ball). Dimanche 24 septembre, la bataille des symboles a atteint son paroxysme, quand une centaine de joueurs de football..

Le président américain Donald Trump s'est engagé, depuis vendredi, dans une escalade rhétorique avec les sports-rois aux Etats-Unis (football américain, baseball, basket-ball). Dimanche 24 septembre, la bataille des symboles a atteint son paroxysme, quand une centaine de joueurs de football américain a mis un genou à terre, pendant l'hymne national. Franceinfo retrace la polémique.

 

Acte 1 : "Sortez-moi ce fils de pute", assène Trump

 

Le président républicain a lancé sa première attaque, vendredi 22 septembre, lors d'un meeting politique dans l'Alabama. "Est-ce que vous n'aimeriez pas voir un de ces propriétaires de NFL (championnat de football américain) dire, quand quelqu'un manque de respect à notre drapeau, 'sortez-moi ce fils de pute du terrain, il est viré, viré !'", avait-il asséné.

 

Publicité
Il visait en particulier l'ancien quarterback des San Francisco 49ers, Colin Kaepernick. Ce dernier s'était agenouillé, en août 2016, pendant l'hymne américain, pour protester contre la mort de plusieurs Noirs, abattus par des policiers blancs. Depuis l'affaire Kaepernick, plusieurs sportifs ont imité le joueur de 29 ans pour faire passer un message politique, provoquant...
Lire la suite sur Franceinfo

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :