Emmanuel Macron était arrivé mercredi matin en hélicoptère à Saint-Barthélemy, un peu moins dévastée que sa voisine Saint-Martin.

Après Saint-Martin mardi, Emmanuel Macron s'est rendu mercredi au chevet de Saint-Barthélemy avec là encore pour priorité affichée le "retour à la normale" pour les deux îles antillaises ravagées par l'ouragan Irma.

Alors qu'il a défendu sur place l'action de son gouvernement, les Français sont partagés sur la gestion de l'ouragan par les pouvoirs publics, 52% d'entre eux estimant que la situation a été gérée "du mieux possible", contre 47% d'un avis contraire, selon un sondage Elabe.

Petit intermède dans son déplacement auprès des sinistrés, le président s'est exprimé depuis Pointe-à-Pitre, juste avant son retour dans l'Hexagone, sur l'attribution des JO de 2024 à Paris, estimant que "cette victoire, c'est la France". Emmanuel Macron était arrivé mercredi matin en hélicoptère à Saint-Barthélemy, un peu moins dévastée que sa voisine Saint-Martin, mais touchée aussi par le manque d'eau et d'électricité.

"Rassurer, consoler et entendre la colère"

Publicité
Dans cette petite île (9.000 habitants), connue pour ses villas de milliardaires, il a annoncé qu'un mécanisme d'aide financière d'urgence serait mis en place "d'ici lundi prochain" pour les sinistrés "qui ont tout perdu", et les salariés au chômage technique.

"Saint-Barthélemy est une île debout. J'invite chacun à (re)visiter l'île au plus vite, car le tourisme est le coeur de son économie", a-t-il tweeté.

Le chef de l'Etat était la veille à Saint-Martin où il a passé la nuit. Il...

Lire la suite sur L'Obs
Recevez gratuitement la newsletter quotidienne d’information de L'OBS

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :