La situation ne s'arrange pas dans le nord de la Californie. Devant la rapide progression des feux, qui, pour la grande majorité, restent hors de..

Publicité
La situation ne s'arrange pas dans le nord de la Californie. Devant la rapide progression des feux, qui, pour la grande majorité, restent hors de contrôle, de nouveaux ordres d'évacuation obligatoire ont été prononcés jeudi et de nouveaux comtés placés en état d'urgence, afin de débloquer des moyens supplémentaires. Alors que le bilan s'est alourdi à au moins 26 morts selon le New York Times, ces violents incendies démarrés dimanche soir sont les cinquièmes plus meurtriers de l'histoire de l'Etat. Le «Tubbs Fire», à cheval sur les comtés de Napa et Sonoma, n'était circonscrit qu'à 10% jeudi matin après avoir déjà réduit en cendres près de 14 000 hectares, selon le service des pompiers de Californie. L'«Atlas Fire», un autre foyer particulièrement actif, n'était contenu qu'à 3% et avait déjà brûlé plus de 17 000 hectares. La situation, qui a poussé mardi Donald Trump à décréter l'état de catastrophe naturelle, devrait rester difficile jusqu'à au moins une partie du week-end. «Des vents secs soufflant en rafales et une humidité basse vont continuer à gêner les efforts des pompiers, en particulier entre vendredi soir et la nuit de samedi», a indiqué la météo locale, prévoyant des vents pouvant souffler jusqu'à 80 km/h et un taux d'humidité en journée...
Lire la suite sur Le Parisien
Recevoir la newsletter quotidienne du Parisien

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :