Actualités
Publicité

IGNA Nantes : le labo des "Experts" de l'ADN fête ses 10 ans

avec
Réagissez !

REPORTAGE – Affaire de Ligonnès, meurtre de Sophie Gravaud… Depuis 10 ans, l’Igna, Institut génétique Nantes Atlantique planche, dans l’ombre, derrière les forces de l’ordre et la justice. Le laboratoire relève les empreintes génétiques sur les lieux de crime ou de faits-divers.

Derrière les vitres, des paillasses alignées. Des chercheurs, fraises sur la tête, actionnent d’énormes machines. Concentrés. Un laboratoire comme un autre ? Presque. Sauf qu’ici, à l’Igna Institut génétique Nantes Atlantique situé derrière le tribunal de Nantes, les scientifiques sont au service de la justice et de la police. "Les affaires traitées vont de la délinquance de masse – vols, cambriolages – au crime qui défraie la chronique", détaille Marie-Gaëlle Le Pajolec, co-directrice du laboratoire.

Tout sourire, elle fait volontiers visiter l’endroit où une  trentaine de techniciens et d’experts officient. "Nous effectuons des empreintes génétiques et digitales, ou morphoanalyses de traces de sangs, à partir des scellés", raconte la directrice. "Les projections de liquide nous permettent de déterminer le nombre de protagonistes, le déroulé des faits. Puis l’équipe technique cherche les endroits les plus intéressants pour trouver des cellules."

"Ce qui touche, c'est quand cela concerne des enfants"

Taches de sang, mégots, bouts de pull, salive… Les laborantins se muent parfois en enquêteurs pour trouver l’objet qui livrera...

Publicité

Je souscris à la newsletter planet À la Une

Voir un exemple
Publicité

Ailleurs sur le web

Publicité