Le président de la République Emmanuel Macron et son homologue allemand Frank-Walter Steinmeier se sont recueillis vendredi 10 novembre au Hartmannswillerkopf, lieu d'une bataille sanglante pendant la Première Guerre Mondiale.Entre 20 000 et 30 000 soldats français et allemands sont morts de..

Le président de la République Emmanuel Macron et son homologue allemand Frank-Walter Steinmeier se sont recueillis vendredi 10 novembre au Hartmannswillerkopf, lieu d'une bataille sanglante pendant la Première Guerre Mondiale.

Entre 20 000 et 30 000 soldats français et allemands sont morts de janvier 1915 à janvier 1916. Le chef de l'État a inauguré un historial qui relate les événements de cette bataille. "On a massacré autant d'hommes sans aucune vision stratégique", explique l'historien Jean-Yves Le Naour, invité de franceinfo.

franceinfo : est-ce une bataille du même type que celle de Verdun, avec des tranchées ?

Publicité
Jean-Yves Le Naour : Oui, mais toute proportion gardée, parce qu'on a un niveau de victimes très inférieur. Il y a eu entre 20 000 et 30 000 morts. Sinon, oui, on est dans le cadre de la guerre des tranchées. On est dans un cadre de montagne. L'Hartmannswillerkopf est une moyenne montagne qui fait à peine 1 000 mètres, il fait 956 mètres. Les Français sont sur un versant, les Allemands sur l'autre. Et personne ne parvient à s'emparer du sommet. Dès que quelqu'un s'en empare, il est aussitôt délogé par le feu de l'artillerie adverse. Le... > Lire la suite sur Franceinfo

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité