A sept mois de la Coupe du monde 2018, l’équipe de France a fait match nul (2-2) contre les champions du monde allemands, mardi, grâce à un doublé d’Alexandre Lacazette.

 

Cologne (envoyé spécial)

Sur le parking du RheinEnergieStadion de Cologne, le public allemand n’a d’yeux que pour Kylian Mbappé. Tout juste sorti des vestiaires, le jeune prodige des Bleus, 18 ans, est escorté par un vigile vers le bus de l’équipe de France, sous les vivats de la foule en quête d’autographes. La tête enfouie sous sa casquette, le joueur du Paris-Saint-Germain est exfiltré rapidement tandis qu’une trentaine d’enfants extatiques hurlent son nom.

Cette scène atteste de la popularité, outre-Rhin, de l’attaquant, particulièrement brillant lors du match amical qui a opposé, mardi 14 novembre, les Tricolores à la Nationalmannschaft. Sous une pluie fine et glaciale, les protégés de Didier Deschamps ont bien failli mettre un terme à la longue série d’invincibilité (vingt-et-une rencontres à ce jour) des champions du monde allemands, dont la dernière défaite remonte à leur élimination (2-0) par les Bleus, à Marseille, en demi-finales de l’Euro 2016.

 

Publicité
Dans la cité rhénane, l’équipe de France a concédé un nul rageant (2-2), dans les arrêts de jeu, après avoir mené deux fois au score. Mobile et percutante, elle a mis au supplice la sélection de Joachim Löw et pris date à sept mois de la Coupe du monde 2018, organisée du 14 juin au 15 juillet en Russie. Confrontée à une cascade de forfaits et blessures (Paul Pogba, N’Golo Kanté, Djibril Sidibé, Benjamin Mendy, Olivier Giroud, Thomas Lemar, Ousmane...
Lire la suite sur Le Monde
Inscrivez-vous aux newsletters du Monde.fr

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :