Leigh Corfman, âgée à l'époque de 14 ans, raconte en détail comment Roy Moore, 32 ans, alors substitut du procureur, l'a invitée et emmenée chez lui à plusieurs reprises.

"Il doit immédiatement se retirer !" Des responsables et élus républicains ont appelé jeudi 9 novembre leur candidat au Sénat dans l'Alabama, le magistrat ultra-conservateur et héros de la droite religieuse Roy Moore, à se retirer de la course, après qu'il a été accusé d'attouchements sur une adolescente en 1979.

Leigh Corfman, âgée à l'époque de 14 ans, a raconté en détails au "Washington Post" comment Roy Moore, alors substitut du procureur de 32 ans, l'avait invitée et emmenée chez lui à plusieurs reprises.

Lors du premier rendez-vous, il l'a embrassée, a-t-elle dit au "Washington Post". La deuxième fois, il lui a retiré son chemisier et son pantalon, et lui-même s'est déshabillé en sous-vêtements avant de la toucher à travers son soutien-gorge et ses sous-vêtements. Il aurait ensuite pris sa main pour tenter, en vain, de lui faire toucher son slip à lui.

"Je n'étais pas prête pour ça, je n'avais jamais posé la main sur le pénis d'un homme, surtout en érection", a détaillé Leigh Corfman au "Washington Post".

"Attaque politique désespérée"

Publicité
Roy Moore, 70 ans, marié et père de quatre enfants, a dénoncé dans un communiqué des accusations "complètement fausses, une attaque politique désespérée". Son équipe a relégué l'article au rang de "fake news".

Mais à un mois de l'élection sénatoriale de l'Alabama, le 12 décembre, les chefs républicains ne veulent prendre aucun risque, a fortiori avec un candidat auquel ils...

Lire la suite sur L'Obs
Recevez gratuitement la newsletter quotidienne d’information de L'OBS

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :