Le questionnaire, élaboré dans le cadre d’une étude sur la diversité commandée par l’Assemblée de Corse, a été interdit de diffusion par le recteur de l’académie.

« Est-ce que tu crois en Allah, Dieu, Yahvé ? », « Est-ce que ton père croit en Allah, Dieu, Yahvé ? », « Est-ce que ta mère croit en Allah, Dieu, Yahvé ? ». Ces questions, celles d’un formulaire devant être distribué aux élèves du primaire et du secondaire en Corse, ont créé la polémique sur l’île. Le questionnaire a été élaboré dans le cadre d’une étude sur la diversité commandée par l’Assemblée de Corse, dirigée par les nationalistes.

Ce formulaire d’enquête destiné aux enfants à partir de 8 ans a été « élaboré par les enseignants-chercheurs » de l’université de Corse à la demande du président de l’Assemblée de Corse. Dans le document, mis en ligne dimanche 19 mars par Corse-Matin, on trouve de nombreuses questions sur les langues parlées par les élèves mais aussi dans les familles, sur les voyages à l’étranger ou sur la religion et sa pratique. D’autres questions portent sur les pratiques alimentaires et culturelles lors du Vendredi saint, du ramadan, ou du shabbat, sur la consommation de viande, sur le port de signes religieux distinctifs, sur le sentiment d’appartenance à la Corse, à la France ou le sentiment de sécurité et l’intégration.

Publicité
Dans un communiqué, le président indépendantiste de l’Assemblée de Corse, Jean-Guy Talamoni, a regretté que ce « projet de questionnaire », adressé aux chefs d’établissement, qui « avaient tout loisir de contester la forme ou le fond des...
Lire la suite sur Le Monde
Inscrivez-vous aux newsletters du Monde.fr

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité