Le président de la République a effectué une visite-éclair à Ryad pour s’entretenir avec le prince-héritier d’Arabie saoudite, Mohamed Ben Salman, des derniers développements de la crise au Moyen-Orient

Les faits : Cette visite surprise d’Emmanuel Macron s’inscrit en plein regain de tensions entre Ryad et Téhéran, les deux puissances antagonistes de la région, avec des répercussions au Liban et au Yémen.

Deux heures. Après son voyage de deux jours aux Emirats arabes unis, Emmanuel Macron a fait une escale surprise et rapide en Arabie saoudite. L’entretien qu’il a eu avec le prince héritier Mohamed ben Salman a duré deux heures, rapporte Le Monde. Les deux hommes « ont échangé sur l’importance de préserver la stabilité de la région, lutter contre le terrorisme et surtout travailler à la paix », rapporte l’Elysée dans un communiqué publié dans la nuit du 9 au 10 novembre.

Publicité
Leur entretien a d’abord porté sur la situation au Liban, cinq jours après la démission du Premier ministre Saad Hariri, dont le père Rafic Hariri avait été tué en février 2005 dans un attentat imputé au Hezbollah, lié à l’Iran. Cette démission a attisé les tensions déjà vives entre Ryad et Téhéran. « Le président Emmanuel Macron a rappelé l’importance que la France attache à la stabilité, la sécurité, la souveraineté et l’intégrité du Liban »,...
Lire la suite sur L'Opinion

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :