Opération câlinothérapie ! A dix jours d'un congrès des maires de France (du 21 au 23 novembre) qui s'annonce explosif, le gouvernement se..

Publicité
Opération câlinothérapie ! A dix jours d'un congrès des maires de France (du 21 au 23 novembre) qui s'annonce explosif, le gouvernement se démultiplie pour désamorcer la bombe. Il était temps : «C'est vrai qu'on a été un peu naïfs au début en laissant François Baroin (NDLR : le président de l'Association des maires de France) hurler partout», reconnait-on au sommet de l'Etat. La bronca des élus locaux cet été, après les annonces successives du gel de 300 MEUR de dotations publiques, de la baisse des emplois aidés et de la fin de la taxe d'habitation, a, il est vrai, pris de court l'exécutif. «Cela fait un petit bout de temps qu'on était plusieurs à tirer la sonnette d'alarme auprès de Matignon», enrage un membre de l'équipe gouvernementale. «Nous avons été tellement convaincus de la justesse de notre politique que la mauvaise foi de certains nous a surpris», se justifie l'entourage du Premier ministre, qui considère que les propositions de la majorité ont été caricaturées pour attiser la colère des élus locaux. LIRE AUSSI > Les grands perdants de la baisse des dotations aux collectivités «Le problème de Macron, c'est qu'il ne prend pas le pouls des collectivités locales», cogne le président du Sénat, Gérard Larcher, déçu comme nombre d'élus locaux des promesses en suspens...
Lire la suite sur Le Parisien
Recevoir la newsletter quotidienne du Parisien

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :