Le sort de plus de 3 millions de ressortissants européens installés au Royaume-Uni, et de plus d’un million de Britanniques expatriés dans l’UE, fait partie des grandes incertitudes liées au Brexit.

Des centaines de citoyens européens résidant au Royaume-Uni ont mené, mercredi 13 septembre, une journée d’action à Londres pour défendre leurs droits post-Brexit, rejoints par des Britanniques vivant dans d’autres pays de l’Union européenne (UE).

Ils demandent le « maintien » après le Brexit, « des mêmes droits » dont ils jouissent actuellement, explique Nicolas Hatton, cofondateur du groupe de pression The3million, représentant les immigrés européens au Royaume-Uni.

Ce dernier estime par ailleurs que la question de ces droits devrait être « isolée » du reste des négociations entre Londres et Bruxelles, pour éviter une impasse en cas d’absence d’accord sur la sortie de l’UE.

Rencontre avec des députés

« L’objectif de cette journée est d’expliquer quels sont nos problèmes, en particulier pour les Britanniques qui vivent dans l’UE », a déclaré de son côté la présidente du groupe de pression British in Europe, Jane Golding.

« De manière compréhensible, les citoyens européens du Royaume-Uni sont bien plus visibles et les gens sont davantage au courant de leur situation », a ajouté l’avocate britannique, qui vit en Allemagne.

Publicité
Dans le cadre de cette journée d’action, des manifestants ont rencontré mercredi des députés au Parlement de Westminster, où a lieu actuellement l’examen du projet de loi d’abrogation du droit européen.

Lire la suite sur Le Monde
Inscrivez-vous aux newsletters du Monde.fr

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :