Le Samu social, qui gère le 115, vient de lancer sa campagne d'hiver centrée sur la situation des femmes à Paris. Le constat est alarmant. En 2016, 5 391 femmes seules ont appelé au moins une fois le 115, soit une hausse de 66 % en 10 ans. C'est "énorme", alerte le Samu social, qui rappelle..

Le Samu social, qui gère le 115, vient de lancer sa campagne d'hiver centrée sur la situation des femmes à Paris. Le constat est alarmant. En 2016, 5 391 femmes seules ont appelé au moins une fois le 115, soit une hausse de 66 % en 10 ans. C'est "énorme", alerte le Samu social, qui rappelle que dans la rue une femme est beaucoup plus vulnérable qu'un homme.

Dans la rue, du jour au lendemain

Pascaline n'aurait jamais cru un jour se retrouver dans la rue. "Mais quand ça s'impose à toi, tu n'y peux rien", témoigne à franceinfo cette femme de 43 ans. Tout bascule en mars 2017. Originaire de Côte d'Ivoire, Pascaline, qui est hébergée par une amie à Paris, est mise à la porte. "J'étais déboussolée, je ne savais pas quoi faire", confie-t-elle.

Publicité
Désormais, Pascaline passe ses journées Porte de la Villette. Là-bas, elle se balade, dit-elle. Elle va aussi beaucoup à la Cité des Sciences, où elle peut aller sur Internet et lire ses mails gratuitement. Elle se rend également à l'église, ou bien sous un abri-bus, le même, où elle retrouve celle qu'elle appelle affectueusement "Jojo".

C'est vrai que pour une femme, être dehors, avec tous les pervers qu'il y a dans le...

Lire la suite sur Franceinfo

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :