Une rumeur a attribué au joueur de football Cristiano Ronaldo la volonté de construire un hôpital pédiatrique au Chili. Cette information est pourtant erronée.

 

« La star du Real Madrid Cristiano Ronaldo financera un hôpital pédiatrique à Santiago du Chili en 2020 », affirmaient le 19 décembre de très nombreux titres de presse, dont le quotidien sportif L’Equipe. La nouvelle a été partagée par l’agence espagnole EFE, qui affirmait la détenir d’un document émanant du cabinet new-yorkais d’avocats Brafman & Associates, supposé gérer les intérêts du joueur du Real Madrid.

L’information devient virale et est reprise de Haïti au Portugal en passant par le Royaume-Uni ; en France, par L’Equipe, Le Figaro ou bien Ouest-France et 20 Minutes. Sur les réseaux sociaux, des milliers d’internautes se félicitent de cette initiative. Peu à peu, des détails affluent : certains médias affirment que la star du Real Madrid s’est associée, pour la construction de l’hôpital chilien, à Alessandro Proto, sulfureux homme d’affaires italien qui se vante d’avoir inspiré Christian Grey, le héros du roman Cinquante nuances de Grey, d’E. L. James.

POURQUOI C’EST FAUX

Publicité
Las, tout est faux. Le journal L’Equipe a, le premier, lui-même corrigé son erreur et démenti cette information en contactant Benjamin Brafman, avocat connu pour avoir conseillé Harvey Weinstein ou DSK. Ce dernier a « confirmé mardi soir qu’il n’avait publié aucun communiqué à ce sujet et qu’il ne représentait pas les intérêts du footballeur portugais ». > Lire la suite sur Le Monde
Inscrivez-vous aux newsletters du Monde.fr

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité