C’était attendu, la Coupe du monde 2026, élargie à 48 équipes, a été attribuée par la FIFA aux Etats-Unis, au Canada et au Mexique, vainqueurs du Maroc dans les urnes.

Quand le verdict est tombé, on pouvait presque entendre une mouche vrombir dans la grande salle de l’Expocentre de Moscou. Sans surprise, le trio nord-américain composé des Etats-Unis, du Mexique et du Canada a gagné le droit d’organiser la Coupe du monde 2026, mercredi 13 juin, lors du 68e congrès de la Fédération internationale de football (FIFA). A la veille de l’ouverture du Mondial russe, les délégués des fédérations nationales membres de l’instance planétaire ont plébiscité (134 voix à 65) la candidature conjointe de ces trois pays, écartant celle du Maroc.

Publicité
Le royaume chérifien, qui n’a pas fait le plein de suffrages en Europe et en Afrique, n’est pas parvenu à conjurer la malédiction qui le frappe. C’est la cinquième fois que le Maroc est battu dans les urnes après ses échecs lors des scrutins d’attribution des Coupes du monde 1994, 1998, 2006 et 2010. « La jeunesse africaine n’a organisé cette compétition qu’une seule fois [en Afrique du Sud en 2010]. Elle la veut une deuxième fois », avait pourtant imploré, avant le vote, Fouzi Lekjaa, le patron de la fédération marocaine.

« Dans l’intérêt du football et de... > Lire la suite sur Le Monde

Inscrivez-vous aux newsletters du Monde.fr

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité