La salle choisie par les organisateurs pour le réveillon 31 décembre n'aurait jamais dû accueillir cette soirée. Déjà, en juillet dernier, le gérant de la salle avait reçu une mise en demeure de la mairie. Il accueillait sans autorisation des rassemblements de l'église évangélique de..

La salle choisie par les organisateurs pour le réveillon 31 décembre n'aurait jamais dû accueillir cette soirée. Déjà, en juillet dernier, le gérant de la salle avait reçu une mise en demeure de la mairie. Il accueillait sans autorisation des rassemblements de l'église évangélique de France. "Il avait une interdiction totale pour toute initiative dans ce bâtiment, qui n’est pas fait pour ça", rappelle Christian Fautré, le maire de Champigny-sur-Marne. L'élu affirme que la mairie a "renvoyé une nouvelle fois un courrier en recommandé" pour lui demander de "cesser immédiatement toute exploitation" du bâtiment et "spécialement d’y recevoir du public."

Une soirée non déclarée et non autorisée par la police

Publicité
Pour cette soirée du 31 décembre, les organisateurs ont diffusé l'invitation sur les réseaux sociaux, et l'affiche annonçant 800 personnes a très vite été partagée à de nombreuses reprises. L’évènement a ainsi attiré des centaines de jeunes gens sans que la préfecture, ni la mairie, ni la police ne soient au courant de l’organisation de cette soirée à Champigny-sur-Marne.

Ça devient un petit peu la mode d’organiser via les réseaux... > Lire la suite sur Franceinfo

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité