Dos au mur après les appels à la démission provenant de son propre parti, le sénateur démocrate Al Franken, accusé d'avoir embrassé plusieurs femmes de force, a annoncé sa démission.

La..

Dos au mur après les appels à la démission provenant de son propre parti, le sénateur démocrate Al Franken, accusé d'avoir embrassé plusieurs femmes de force, a annoncé sa démission.

La chute d'un sénateur démocrate sur le devant de la scène. Jeudi, Al Franken a annoncé sa démission, accusé d'avoir embrassé plusieurs femmes de force et incité à quitter le Sénat par son propre parti politique. «Je sais, au fond de mon coeur, que je n'ai rien fait pour déshonorer cette institution. Toutefois, j'annonce aujourd'hui que dans les prochaines semaines, je démissionnerai du Sénat. Je m'en vais alors qu'un homme qui s'est vanté d'avoir agressé sexuellement des femmes occupe le Bureau ovale», a-t-il déclaré jeudi, quelques heures après la publication, par Politico, du témoignage d'une septième femme l'accusant. Dans son discours, l'élu a fait une référence directe à Roy Moore, candidat conservateur à l'élection sénatoriale dans l'Alabama et accusé d'avoir agressé sexuellement au moins six femmes dont une adolescente de 13 ans, et Donald Trump, qu'une vingtaine de femmes ont accusé de harcèlement ou d'agression sexuelle juste avant son élection.

Publicité
A lire :Trump s'attaque à Franken, sénateur accusé d'avoir embrassé une femme de force

La situation était devenue intenable pour cette ancienne star du «Saturday Night Live», incité à la démission par 32 des 48 démocrates élus au Sénat, qui appellent les républicains à en faire de... > Lire la suite sur Paris Match Actu

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité