Vidéos à la une
Majd Al-Dik, réfugié politique syrien, co-auteur de "A l'Est de Damas, au bout du monde", était invité du "14-16" ce jeudi sur LCI pour parler du chaos dont il a été témoin durant les quatre premières années de la révolution. "Toutes les zones sur lesquelles le régime s'acharnait sont des zones civiles", a-t-il notamment rappelé.
Vidéos à la une
La Tunisie s'embrase depuis plusieurs jours après le suicide d'un chômeur à Kasserine, la contestation sociale se fait entendre dans la rue par les protestataires. Les dernières manifestations ont provoqué des dégâts. Des saccages et pillages dans un quartier populaire du Grand Tunis. Les autorités tunisiennes ont décrété vendredi soir un couvre feu nocturne dans tout le pays. La France a promis une aide d'un milliard de dollars sur cinq ans pour l'emploi et la jeunesse pour ces régions défavorisés du Nord de la Tunisie.
Vidéos à la une
Les autorités tunisiennes décrètent un couvre feu nocturne dans tout le pays après plusieurs jours de contestation sociale, qui avait débuté à Kasserine après le suicide d'un chômeur. Les dernières manifestations ont provoqué des dégâts. Des saccages et pillages se sont produits dans la nuit de jeudi à vendredi dans un quartier populaire du Grand Tunis. Le chef d'Etat s'exprimera ce vendredi soir pour éviter la naissance d'un nouveau soulèvement.
Vidéos à la une
Hamit Bozarslan, directeur d'études à l'EHESS, sort un livre intitulé "Révolution et état de violence". Selon lui, "les révolutions arabes sont globalement un échec" puisque l'avenir de la Tunisie "reste aujourd'hui indéterminé" et qu'on assiste à un "effondrement des sociétés" dans les autres pays du Moyen-orient.
Vidéos à la une
Le favori Béji Caïd Essesbi, leader du parti anti-islamiste, serait en tête des suffrages à l'issue du premier tour de l'élection présidentielle en Tunisie, la première depuis la révolution en 2011.
Vidéos à la une
Les Tunisiens sont appelés à voter pour la première élection présidentielle depuis la révolution et la chute de Ben Ali il y a trois ans. A 11 h, le taux de participation atteignait à peine 12%.
Publicité