Société
Pour la première fois depuis plus de deux siècles, les artisans du pain pourront prendre leurs congés sans demander l’autorisation aux pouvoirs publics. Certains redoutent une pénurie de pains.
Publicité