Politique
Il arrive parfois que les politiques fassent des annonces fracassantes avant de finalement revenir dessus. François Hollande en est le dernier exemple avec la déchéance de la nationalité française. Mais d’autres avant lui ont eux aussi rétropédalé au cours de ces derniers mois. Souvenez-vous.
Société
Après l’avoir annoncé devant les parlementaires, François Hollande devrait finalement renoncer à inscrire dans la Constitution la déchéance de la nationalité pour les binationaux en cas de terrorisme. Plus de détail sur ce rétropédalage
Vidéos à la une
Trois jours après les attentats du 13 novembre où 130 personnes sont mortes à Paris, le président de la République avait promis devant les parlementaires réunis en Congrès à Versailles, d'inscrire dans la Constitution la possibilité de déchoir de la nationalité française des binationaux coupables de terrorisme. Si, à la mi-novembre, le gouvernement semblait décider à agir, un mois plus tard, la détermination semble s'être évaporée. Avec des socialistes réticents, des écologistes et communistes hostiles, et des députés de l'opposition vigilants sur l'application de cette mesure, l'exécutif se retrouve aujourd'hui pris en étau. Décryptage avec François Chevret.
Politique
En un peu plus d’un an, Emmanuel Macron a déclenché plusieurs polémiques, lesquelles ont presque à chaque fois été suivies par un rétropédalage. Souvenez-vous…
Publicité