Vidéos Alaune
Après huit mois de négociations, le patronat et trois syndicats ont validé l'accord destiné à renflouer les caisses déficitaires des retraites complémentaires. Tous les salariés du privé nés à partir de 1957 sont concernés. Désormais, pour obtenir une retraite complémentaire à taux plein, les salariés ayant atteint les 62 ans et ayant toutes leurs annuités devront cotiser 4 trimestres de plus. S'ils décident de ne pas travailler un an de plus, ils subiront une décote de 10% pendant 3 ans. A l'inverse, les salariés du privé qui travailleront plus longtemps bénéficieront d'un bonus de 10 à 30% pendant 1 an. Cet accord entrera en vigueur en 2019. La CGT et Force ouvrière, qui ont assisté aux négociations, ont refusé de signer l'accord, qui ouvre, selon eux, la voie à un report de l'âge de départ à la retraite.
Vidéos Alaune
Eric Aubin, membre de la CGT en charge des retraites et de l'assurance chômage, participait ce vendredi aux dernières négociations sur les retraites complémentaires. Sur RMC, il a détaillé l'accord et les raisons pour lesquelles la CGT n'allait pas le parapher. Bourdin Direct est une émission d'information dans laquelle interviennent en direct les acteurs de l'actualité.
Vidéos Argent/Bourse
Au sommaire: La troisième conférence sociale ouvre ses portes lundi 19 octobre sur fond de tensions. Air France envisagerait de supprimer 2900 postes. La CGT et Force ouvrière ont rejeté les propositions du Medef, visant à redresser les finances des retraites complémentaires des salariés... Avec: Romaric Godin, rédacteur en chef adjoint au service économique de La Tribune. Et Jean-Marc Sylvestre, journaliste économique, éditorialiste sur le site Atlantico.fr. - 18h l'heure H, du vendredi 16 octobre 2015, présenté par Sophie Tusseau, sur BFM Business.
Publicité