Après avoir travaillé toute ou une partie de sa vie pour se payer sa retraite, un retraité doit encore s’acquitter des impôts sur les pensions qu’il touche. Voici deux pistes pour réduire ses impôts au moment de la retraite.

Réduire ses impôts avec les abattements fiscaux

De base, tous les retraités bénéficient d’un abattement de 10 % sur leurs pensions de retraite ou d'invalidité, ainsi que sur leurs rentes viagères. Cet abattement est appliqué automatiquement par l’administration fiscale pour compenser l’abattement de 10 % obtenu par les salariés pour leurs frais professionnels. De plus, toutes les personnes âgées de plus de 65 ans, ou qui sont invalides, peuvent obtenir un abattement fiscal spécial si leur revenu net global est inférieur ou égal à 24.000 €. Cet abattement fiscal peut aller jusqu’à 4.752 € pour les foyers dont les deux membres du couple ont plus de 65 ans et dont le revenu global est inférieur à 14.900 €.

Réduire ses impôts avec les niches fiscales

Publicité
Un retraité peut également réduire ses impôts en profitant de niches fiscales. Celles-ci peuvent prendre la forme de déductions fiscales permettant de diminuer son revenu net imposable, ou de réductions d’impôts et de crédits d’impôt faisant baisser directement le montant de l’impôt sur le revenu. Un senior à la retraite peut réduire ses impôts en investissant dans l’immobilier, dans une entreprise ou même dans une forêt (l’investissement forestier a un rendement limité, mais il permet à la fois de réduire son impôt sur le revenu et son IFI). Pour les retraités payant beaucoup d’impôts, l’investissement dans un Plan d'épargne retraite populaire (Perp) donne la possibilité de déduire chaque année environ 30.000 € de ses revenus imposables.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet