Travailleur détaché ou travailleur expatrié, vos droits à la retraite sont différents. L’Assurance retraite et Planet.fr font le point sur tout ce qu’il vous faut savoir. 

Que va changer votre statut de travailleur à l’étranger dans votre calcul de retraite ? En partenariat avec l’Assurance retraite, Planet.fr fait le point sur les droits que vous aurez en effectuant votre carrière à l’international.

Deux statuts d’embauches existent : recrutement local et travailleur détaché. En fonction de votre situation, vos droits au régime général de la Sécurité sociale française vont alors être différents.

A ne pas manquer sur le site de l’Assurance retraite : Semaine d’information "Carrière internationale et retraite à l’étranger"

Travailleur détaché

Pour le travailleur détaché, c’est très simple. L’entreprise française pour laquelle vous travaillez à l’étranger va continuer de cotiser au régime général de la Sécurité sociale française. Votre retraite sera alors calculée comme si vous n’aviez jamais quitté le territoire français.

A noter que la durée maximale du détachement en fonction des accords signés entre pays partenaires varie de 6 mois à 2 ans. Rappelons également que l’âge légal de départ à la retraite est pour le moment fixé à 62 ans pour les personnes nées à partir de 1955.

Travailleur expatrié

Si le recrutement est local, les règles diffèrent alors complètement. Les périodes validées à l’étranger sont ainsi prises en compte en fonction des accords de Sécurité sociale passés entre la France et d’autres pays. "Si vous avez travaillé dans un pays qui n’a pas signé d’accord de sécurité sociale avec la France votre retraite sera calculée dans chacun des pays, sans tenir compte des périodes validées dans l’autre pays", rappelle l’Assurance retraite.

A lire aussi : Le calcul de la retraite après avoir travaillé à l’étranger, comment ça marche ?

Publicité
Par ailleurs, l’impact sur vos futures pensions dépendra de la longueur de votre expatriation, du pays dans lequel vous partez ou avez vécu ainsi que de votre âge. En fonction de ces critères se posera alors la question de cotiser à la Caisse des Français de l'étranger. Depuis le 1er janvier 2015, en amont d’un projet d’expatriation, vous (et/ou votre conjoint) pouvez bénéficier d'un entretien d'information gratuit, à demander à l'une de vos caisses de retraite.

En vidéo sur le même thème : Travail à l’étranger : comment sera calculée ma retraite ?