En partenariat avec l’Assurance retraite, Planet.fr vous propose un condensé des questions les plus pertinentes posées sur la carrière internationale et la retraite à l’étranger lors d’un tchat organisé mardi. 

L’Assurance retraite a organisé mardi à 13h30 un tchat avec des experts de l'Assurance maladie (Cnarefe), du Cleiss et de l'Assurance retraite. Pendant une heure, les spécialistes ont répondu aux questions des internautes sur les modalités de protection sociale et les démarches à effectuer. Planet.fr vous propose un condensé des questions-réponses les plus pertinentes, avec des exemples concrets, afin de vous aider dans vos démarches.

1 - R. Rosa : J'habite actuellement au Portugal et je viens d'avoir 65 ans. Comment puis-je procéder pour demander ma retraite en France? Puis-je le faire directement en ligne? Par courrier? Quelles démarches sont nécessaires?

Réponse de l’Assurance retraite : Pour obtenir votre retraite française vous devez formuler une demande de retraite auprès de la caisse de votre lieu de résidence (Portugal), et celle-ci adressera à l'organisme français, les formulaires de liaison prévus par l'accord, pour l'étude de vos droits en France.

2 - Mélanie H : Je suis de nationalité française et travaille en Allemagne, avec cotisation retraite locale. Je compte postuler à un emploi à Dubaï auprès d'une société américaine. Le contrat étant local, il n'y a pas de sécurité sociale ou mutuelle etc. Je suis en début de carrière et comme beaucoup de gens aujourd'hui, mes activités professionnelles vont surement se passer dans différents pays. Quelles sont les solutions à long terme pour moi au niveau sécurité sociale et retraite ?

Réponse du Cleiss : Concernant une future activité à Dubaï, il n'existe en effet pas d'accord de sécurité sociale entre la France et les Émirats arabes unis, vous devez donc vous renseigner auprès de la Caisse des français de l'étranger ou d'une assurance privée sur les conditions d'une prise en charge sur place.

A ne pas manquer : Semaine d’information "Carrière internationale et retraite à l’étranger"

3 - Micky : J'ai cotisé pour ma retraite en Allemagne, en Suisse et en France. Est-ce que je suis obligé de faire ma demande pour l'ensemble en France ou est-ce que je peux faire une demande dans chaque pays ?

Réponse du Cleiss : Vous devez faire une seule demande soit dans votre Etat de résidence soit dans votre dernier Etat d'emploi. Vous préciserez tous les Etats dans lesquels vous avez travaillé de façon à ce que la caisse auprès de laquelle vous aurez déposé votre demande prenne contact avec les autres caisses étrangères.

4 – Rodrigues : Je voudrais savoir pourquoi je ne suis pas exonéré de cotisation d’assurance maladie, CSG-CRDS et de CSA depuis le 01/09/2014 que je touche ma retraite. J’ai fourni tous les documents nécessaires ainsi que mon avis d’imposition disant que je n’étais pas imposable et on me retire toujours mes charges.

Réponse de l’Assurance retraite : Si vous avez choisi de vous établir à l’étranger, il est important de bien signaler votre nouvelle adresse aux caisses qui versent vos retraites. Le cas échéant, indiquez également vos nouvelles coordonnées bancaires. Si vous résidez et séjournez à titre principal plus de 6 mois ou 180 jours à l’année à l’étranger, votre retraite sera alors soumise, en fonction de votre situation, au prélèvement de la cotisation assurance maladie de 3,2% et non plus de la CSG, CRDS et de la CASA. Si vous résidez à l’étranger, vous devrez également fournir une attestation d’existence une fois par an. En l’absence de ce document, les paiements de votre retraite pourront être suspendus. Si vous résidez fiscalement en France, la CSG, la CRDS et la CASA pourront être prélevés sur votre retraite, selon conditions.

Retrouvez l'intégralité des questions-réponses sur la page du tchat

5 – Antoine : Comment faire une évaluation de pension de retraite avec 93 trimestres en France et une carrière qui se poursuit en Suisse ?

Réponse de l’Assurance retraite : Vous pouvez faire une évaluation du montant de votre retraite française dès maintenant, mais votre période d'activité en Suisse n'y figurera pas. Cependant, ne vous inquiétez pas, quand vous demanderez votre retraite, pensez à bien signaler cette activité en Suisse de sorte qu'elle soit prise en compte dans le calcul de votre retraite.

6 - Agueda : Retraité en Espagne et revenant fréquemment en France, puis-je garder ma carte vitale et bénéficier de soins en France ?

Réponse de l’Assurance maladie : Vous pouvez conserver votre carte Vitale pour vos soins à l'occasion de séjours temporaires en France. Vos soins en France seront alors pris en charge pour la part obligatoire.

A lire aussi : En cas de résidence à l’étranger

7 - Olivier : Bonjour, ayant fait toute ma carrière professionnelle au Maroc, je souhaite bénéficier de la nouvelle loi sur la retraite dite progressive en gardant mon activité au Maroc. Je pense avoir les conditions, et cela dès mes 60 ans.

Réponse de l’Assurance retraite : La retraite progressive prévue par la loi retraite française s'applique à une activité en France. Si vous travaillez au Maroc, vous ne pouvez pas bénéficier de ce dispositif.

8 - Stéphane : Je réside à l'étranger. Suis-je concerné par la prime de 40 euros ?

Réponse de l’Assurance retraite : Vous êtes concerné si l'ensemble de vos retraites (françaises et étrangères) ne dépassent pas 1 200 euros brut par mois.

9 - Philippe : Je suis retraité et j'ai travaillé un an en 1975 aux Pays-Bas. Comment puis-je faire valoir mes droits à la retraite pour cette période ?

Réponse de l’Assurance retraite : Vous pouvez déposer dans votre pays de résidence une demande de retraite pour la période travaillée aux Pays-Bas. Le montant de votre retraite française pourra être recalculé pour en tenir compte.

10 - Hélène : J'habite en Italie et je m'inquiète car je n'ai toujours pas reçu l'attestation fiscale pour déclarer mes impôts.

Réponse de l’assurance retraite : A partir de cette année, le document mentionnant le montant imposable n'est plus envoyé à votre domicile. Pour les retraités résidant à l'étranger et déclarant leurs revenus en France, nous transmettons directement le montant imposable à l'administration fiscale qui le fait figurer sur la déclaration préremplie. Afin de justifier de leurs revenus, les retraités résidant à l'étranger et ne déclarant pas leurs impôts en France, peuvent imprimer une attestation de paiement à partir de leur espace personnel. Créer votre espace en cliquant sur le lien : https://www.lassuranceretraite.fr/cs/Satellite/PUBTransverse/Inscription?packedargs=null

11 - Serge : Je souhaite vivre et résider à Madagascar plus de 183 jours par an avec un titre de long séjour malgache mais en gardant mon domicile légal en France et aussi la domiciliation bancaire des versements relatifs à ma pension de retraite française.... Qu'est-ce que cela peut changer pour moi au niveau de la retraite, mais aussi au niveau de la sécurité sociale ?

Réponse de l’Assurance maladie : Si vous résidez plus de 6 mois à l'étranger, vous ne pouvez pas être considéré comme domicilié permanent et fiscal en France. Vous pouvez toutefois continuer à bénéficier de la prise en charge de vos soins effectués au cours d'un séour temporaire en France par l'Assurance Maladie française. Pour cela, nous vous invitons à demander votre affiliation au service des retraités français de l'étranger de l'Assurance Maladie sur Ameli.fr, rubriques Droits et démarches/A l'étranger.

Publicité
Réponse de l’Assurance retraite : Pour la retraite, si vous résidez plus de six mois en France, les prélèvements CSG-CRDS seront opérés sur votre retraite. Si vous résidez plus de six mois à Madagascar, c'est le prélèvement de cotisation d'assurance maladie qui sera opéré. Vous pouvez conserver un compte bancaire en France quel que soit votre lieu de résidence, votre retraite pourra y être versée.

En vidéo sur le même thème - Vivre sa retraite à l’étranger : conseils et démarches