L’ancienne ministre de l’Apprentissage poursuit ses appels du pied aux électeurs du FN pour les législatives. Elle franchit un nouveau cap en s'affichant à la Une de l'hebdomadaire d'extrême droite Minute.

En mauvaise posture dans la 5e circonscription de Meurthe-et-Moselle avant le second tour des élections législatives (ce dimanche), Nadine Marano tend ouvertement les bras aux électeurs frontistes.

Invitée lundi matin sur Europe 1, l'ex-ministre de l'apprentissage avait déjà appelé les électeurs du FN a voté pour elle : "J’en appelle très clairement aux électeurs du Front national, qui partagent nos valeurs, à se retrouver sur ma candidature. Ce n’est pas une question d’accord, c’est une question de partage de nos valeurs."

Publicité
Elle franchit encore un palier supplémentaire en se retrouvant en Une du journal d’extrême droite Minute, à paraître ce mercredi, avec cette citation  : "A ce que je sache, le Front National n’est pas interdit par la République."

La candidate UMP accorde un entretien exclusif de deux pages au journal... 

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité