Magazine
Winifer Fernández fait l'unanimité sur les réseaux sociaux. Cette jeune femme de 21 ans est l'une des futures stars du volley-ball féminin. Mais surtout, elle possède un physique qui ne laisse personne indifférent. Découvrez la belle Dominicaine en images dans notre diaporama !
Société
Un requin est récemment mort sur une plage de Punta Cana (République Dominicaine) après avoir été attrapé et traîné sur le sable pour que les touristes puissent se photographier avec. L’animal aurait agonisé pendant de longues minutes. 
Vidéos A la une
Danilo Medina, le président sortant de la République dominicaine en route pour un second mandat. Selon les premiers résultats, dimanche il est arrivé en tête au premier tour des élections présidentielles. Ce centriste de 64 ans aurait très largement devancé Luis Abinader, son concurrent social-démocrate avec plus de 60% des votes. Medina favored in Dominican election; economy beats graft claims https://t.co/NZ5VVp6gsy pic.twitter.com/4ksvoGNy1Z- Reuters Top News (@Reuters) 15 mai 2016 Huit candidats au total étaient en compétition mais le parti au pouvoir depuis douze ans (le Parti de la libération dominicaine) est donc assuré de rester en place. Les Dominicains votaient aussi pour désigner leurs représentants nationaux et locaux. Seule ombre au tableau, le dépouillement des votes électroniques a connu quelques ratés. Mais l'ex-premier ministre espagnol, qui jouait les observateurs, reste optimiste : 'Ces nouvelles technologies posent toujours des problèmes quand elles sont ulitilisées pour la première fois', a indiqué José Luis Rodríguez Zapatero. 'Mais au final je crois que ces innovations vont améliorer de manière décisive le processus électoral.' Autre nouveauté de ce scrutin : pour la première fois 1500 détenus dominicains ont pu participer aux votes. Ce projet-pilote ne concernait que les prinonniers en détention préventive. En République dominicaine, 61% des personnes incarcérées attendent un procès depuis des mois. Avec AFP et Reuters
Vidéos A la une
Christophe Naudin, qui avait aidé à l'extradition des deux pilotes de l'affaire Air Cocaïne, est retenu par la République dominicaine depuis maintenant deux mois. Le Français, qui a contesté ce mardi son extradition, a dénoncé "pas une mais beaucoup de violations du droit international". "Je m'en remets aux autorités de mon propre pays et à la nation française, qui est la seule à m'aider", a-t-il ajouté. "J'espère rentrer rapidement dans mon pays", a-t-il conclu.
Vidéos A la une
Dans une lettre de dix pages adressé à son comité de soutien, Christophe Naudin en détention provisoire à Saint-Domingue pour son implication dans l'évasion de pilotes français, demande à la France de s'exprimer officiellement sur son sort.
Vidéos A la une
Le Français Christophe Naudin a été placé en détention provisoire pour trois mois, jeudi en République dominicaine pour son implication dans l'évasion des deux pilotes français de l'affaire dite "Air Cocaïne". Sa femme a exprimé sa déception sur LCI.
Vidéos A la une
Extradé d'Egypte, Christophe Naudin est arrivé dans la nuit de jeudi à vendredi en République dominicaine. Le criminologue et spécialiste de la sûreté aérienne va être mis en examen pour son implication dans l'évasion de deux pilotes français, condamnés pour trafic de drogue en août dernier. Il risque 15 ans de prison.
Vidéos A la une
AINSI VA LE MONDE. L'Égypte a extradé jeudi vers la République dominicaine le Français Christophe Naudin, recherché par Saint-Domingue pour son implication dans l'évasion de pilotes français condamnés dans l'affaire "Air Cocaïne". Il est arrivé au beau milieu de la nuit, escorté de près par les forces de l'ordre et les télés locales. Ses proches craignent qu'il paie pour tout le monde.
Vidéos A la une
AINSI VA LE MONDE. L'Égypte a extradé jeudi vers la République dominicaine le Français Christophe Naudin, recherché par Saint-Domingue pour son implication dans l'évasion de pilotes français condamnés dans l'affaire "Air Cocaïne". Il est arrivé au beau milieu de la nuit, escorté de près par les forces de l'ordre et les télés locales. Ses proches craignent qu'ils paient pour tout le monde.
Vidéos A la une
Nouveau rebondissement dans l'affaire "Air Cocaïne". Le Français Christophe Naudin, a été extradé jeudi matin vers Saint Dominique, après avoir été arrêté en Égypte il y a quelques jours. La justice dominicaine le soupçonne d'avoir organisé la fuite en octobre dernier de Pascal Fauret et Bruno Odos, deux pilotes condamnés à 20 ans de prison pour trafic de drogue.
Vidéos A la une
Après un mois de détention en Egypte, Christophe Naudin a été extradé jeudi, vers la République dominicaine. Le criminologue était sous le coup d'un mandat d'arrêt international pour son rôle présumé dans l'exfiltration des deux pilotes français de l'affaire Air Cocaïne. Son comité de soutien a été reçu à l'Elysée en début de semaine.
Vidéos A la une
L'Egypte a extradé jeudi vers la République dominicaine le Français Christophe Naudin, recherché par Saint-Domingue pour son implication dans l'évasion de deux pilotes français condamnés à des peines de prison dans une affaire de trafic de drogue.
Vidéos A la une
Les soutiens de Christophe Naudin ont rencontré, ce lundi à l'Elysée, les conseillers de François Hollande, au lendemain de la décision de la justice égyptienne de l'extrader vers la République dominicaine. Cet expert en sécurité aérienne est sous le coup d'un mandat d'arrêt international pour son rôle dans la fuite des deux pilotes français. Ils avaient été condamnés à des peines de prison par la justice dominicaine dans l'affaire Air Cocaïne. Olivier Cadic, sénateur des Français établis hors de France et soutien de Christophe Naudin, a exprimé toute son inquiétude sur BFMTV. Il a indiqué que le spécialiste était sous "traitement médical", et qu'il présentait une "santé à risque". L'homme politique a précisé qu'actuellement le expert en aéronautique était hospitalisé en prison au Caire pour des problèmes cardiaques, "car il y a déjà eu des alertes". Par ailleurs, selon lui, "les Dominicains ne s'intéressent absolument pas au respect de la justice internationale". "On se bat aujourd'hui pour que la vie de Christophe Naudin ne soit pas menacée", a-t-il conclu.
Vidéos A la une
Michèle Naudin, l'épouse de Christophe Naudin, réagit pour LCI à l'extradition de son mari depuis l'Égypte vers la République dominicaine pour "traite d'êtres humains" et "trafic de migrants".
Vidéos A la une
Les deux pilotes, qui ont fui la République dominicaine car condamnés pour trafic de cocaïne, ont été rattrapés par la justice française. Ils ont été placés en détention lundi par la juge d'instruction marseillaise. Bruno Odos est attendu ce mardi au Palais de justice de Marseille et Pascal Fauret doit être entendu mercredi.
Vidéos A la une
Régis Guillermet a témoigné, lundi soir sur BFMTV, tout son soutien à son meilleur ami, Bruno Odos, qui vient d'être présenté à la justice française et écroué. Le pilote a fui la République dominicaine il y a un peu plus d'une semaine dans des conditions rocambolesque. Avec un autre pilote, Pascal Fauret, ils étaient assignés à résidence dans une affaire de trafic de cocaïne et attendaient leur procès en appel. "Bruno n'a rien à faire en prison. Si ces gens-là qui portent l'arme nucléaire trafiquent de la drogue c'est que le pays va vraiment très mal!", a assuré Régis Guillermet.
Vidéos A la une
Pascal Fauret, condamné dans l'affaire "Air Cocaïne" et évadé de République Dominicaine le week-end dernier, a confirmé à BFMTV l'aide de "militaires" pour l'organisation de l'opération. "Il y avait d'autres projets qui se préparaient. Il y avait aussi une cellule armée de l'air (...) Le premier qui était prêt et qui nous proposait quelque chose de fiable, on disait banco. Il se trouve que c'était les marins", a expliqué le pilote.
Vidéos A la une
C'est lui qui a organisé l'exfiltration de Pascal Fauret et Bruno Odos, les deux pilotes accusés par la République Dominicaine de trafic de drogue dans l'affaire dite " Air Cocaïne ". Spécialiste de la sécurité aérienne, Christophe Naudin a raconté en détail le plan minutieusement échafaudé par ses soins pour faire s'évader les deux pilotes français.
Vidéos A la une
Christophe Naudin, expert en aviation médiatique, a revendiqué avoir participé à l'évasion des deux pilotes français, condamnés dans l'affaire Air Cocaïne, avec l'aide d'une dizaine d'autres personnes. Il a admis sa présence à bord du bateau qui les a conduits à Saint Martin, puis dans l'avion pour Paris. L'opération aurait coûté environ 100.000 euros, a-t-il affirmé, ne laissant néanmoins filtrer aucun détail sur l'origine du financement.
Vidéos A la une
Les deux pilotes français qui se sont évadés de République dominicaine ont été, entre autres, aidés par Christophe Naudin. Le spécialiste des questions de sûreté a confirmé sur BFMTV avoir participé à la fuite des deux pilotes: "J'ai reçu une demande des familles qui est passée par un élu qui m'a sollicité". Il a donné quelques détails sur la fuite. Quatre scénarii avaient été envisagés. L'expert est revenu sur certains problèmes survenus lors de l'exfiltration: "On a manqué d'eau, on s'est arrêté dans une île en douce pour chercher du pétrole". Il a estimé avoir "fait le travail de l'Etat et, espère, qu'on l'a bien fait".
International
Plusieurs éléments laissent supposer que l’ex-conseiller de Marine Le Pen a joué un rôle décisif dans l’exfiltration de République dominicaine des deux pilotes français le week-end dernier.
Vidéos A la une
Deux pilotes français condamnés à 20 ans de prison dans l'affaire "Air cocaïne" se sont évadés de République dominicaine. Aujourd'hui en France, Pascal Fauret, l'un d'eux, s'est exprimé pour la première fois.
Vidéos A la une
Condamnés à vingt ans de prison en République Dominicaine dans l'affaire "Air Cocaine", les deux pilotes français Pascal Fauret et Bruno Odos sont de retour en France depuis samedi, selon leur avocat, et ce, malgré l'interdiction de quitter le pays par la justice dominicaine.
Vidéos A la une
Lors de la conférence de presse qui s'est tenu ce mardi après le retour des deux pilotes français condamnés dans l'affaire "Air Cocaine", l'avocat de Pascal Fauret, Eric Dupond-Moretti a déclaré que les modalités de départ ne seront pas dévoilées mais a ajouté qu'ils avaient eu raison de "prendre la fuite", la procédure de la justice dominicaine "n'étant pas équitable".
Vidéos A la une
Le retour en France des deux français impliqués dans l'affaire dite d'"Air Cocaïne" est un soulagement pour la mère du pilote Pascal Fauret. Elle ne l'avait pas vu depuis plus de trois ans et avait perdu espoir après sa condamnation en août dernier: "je m'attendais à ne plus jamais revoir mon fils". Depuis son retour en France Pascal Fauret a pu passer du temps avec ses proches près de Lyon. La tante de son épouse se dit "enchantée" par son retour, elle est "heureuse qu'il puisse enfin se rendre à la justice française"
Vidéos A la une
Mardi, Pascal Fauret, l'un des deux pilotes impliqués dans l'affaire "Air Cocaïne", et qui a réussi à fuir la République dominicaine a tenu, ce mardi, une conférence de presse en présence de son avocat. Il est resté muet sur le déroulement de la fuite mais a tout de même expliqué les motivations qui les ont poussés à s'évader. Pascal Fauret juge le procès dominicain "scandaleux", il ne supportait plus son sort en République dominicaine. Le pilote se dit prêt à être entendu par la justice française. Interrogé sur les deux autres Français, toujours retenus à Saint-Domingue, il estime que son retour en France ne les pénalisera pas.
Vidéos A la une
Les deux pilotes français qui ont réussi à quitter la République dominicaine, où ils étaient assignés à résidence pour trafic de drogue, vont devoir s'expliquer devant la justice française. Ils demandent une semaine de répit avant d'être convoqués par la juge d'instruction en charge du dossier. L'avion qui servait à l'importation de la cocaïne en France était surveillé par les autorités françaises. Dix personnes ont été mises en examen pour importation de stupéfiants en bande organisée. Franck Colin, l'affréteur du vol, est toujours en détention provisoire. Les deux pilotes pourraient être placés sous le statut de témoin assisté dans le volet français de cette affaire. Mardi soir, la République dominicaine a annoncé qu'elle allait lancer un mandat d'arrêt international à l'encontre des deux français.
Vidéos A la une
Beaucoup de questions après le retour en France des deux pilotes condamnés en août dernier à vingt ans de prison en République dominicaine pour trafic de drogue. Pascal Fauret et Bruno Odos ont toujours clamé leur innocence et ont déjà passé 15 mois en détention. Laissés en liberté dans l'attente de l'examen de leur appel, ils avaient toutefois interdiction de quitter St Domingue. Le Quai d'Orsay assure que la France n'est pas impliqué dans leur fuite. 'A partir du moment où on a à faire à une justice qui ne fait pas d'enquête, qui ne vous écoute pas et qui nous condamne à 20 ans pour la seule raison qu'on est Français et pas fils de bon chrétien, je suis désolé mais mon réflexe c'est de rentrer dans mon pays où je pourrais m'exprimer devant la justice, clore cette affaire' explique Pascal Fauret lors d'une conférence de presse. C'est par bateau puis par avion, via les îles de Saint-Martin et de la Martinique, que Pascal Fauret, 55 ans, et son copilote Bruno Odos, 56 ans, ont fui pour regagner la France durant le week-end, selon une source proche du dossier. La justice dominicaine a annoncé qu'elle allait lancer un mandat d'arrêt international contre les deux pilotes et dit être en contact avec Paris, notamment pour s'assurer que les pilotes 'assument leur responsabilité (...), indépendamment des autres affaires en cours en France'. Deux autres Français condamnés dans la même affaire restent en République dominicaine. Ils craignent une nouvelle incarcération. L'affaire remonte à la nuit du 19 au 20 mars 2013, quand la police dominicaine intercepte sur le tarmac de l'aéroport de Punta Cana un Falcon 50 avec 26 valises contenant 680 kilos de cocaïne à son bord. Le 14 août 2015, les pilotes ont été condamnés, avec deux autres Français, le passager, Nicolas Pisapia, et l'apporteur d'affaires Alain Castany, restés en République dominicaine, à 20 ans de prison. Quatre Dominicains ont écopé de cinq à dix ans de prison.
Vidéos A la une
La fuite des deux pilotes français impliqués dans l'affaire dite d'"Air Cocaïne" pourrait avoir des conséquences négatives sur les deux autres Français condamnés, eux aussi, et toujours assignés à résidence en République dominicaine. Alain Gastany, l'un d'entre eux, s'est fait faucher par une moto et risquerait l'amputation. Il demande avec Nicolas Pisapia, le quatrième français impliqué, au gouvernement de les rapatrier. Ils craignent de devoir retourner en prison jusqu'au procès en appel et de porter seul le chapeau dans cette affaire.
Vidéos A la une
L'un des deux Français de l'affaire "Air Cocaïne", qui se sont évadés de République Dominicaine le week-end dernier, a affirmé ce mardi qu'il souhaitait s'expliquer devant la justice française. "A partir du moment où on a affaire à une justice qui ne fait pas d'enquête, qui ne nous écoute pas et qui nous condamne à 20 ans pour la seule raison qu'on est Français (...) Mon réflexe c'est de rentrer dans mon pays où je pourrai m'exprimer devant la justice", a expliqué Pascal Fauret.

Pages

Publicité