Revue du web
Avec Atlantico
Dans le contexte abracadabrantesque actuel, la question deviendrait presque sérieuse. Et même si ça ressemble encore à de la science fiction, ne nous privons pas du plaisir de rêver un peu.
Revue du web
Avec Atlantico
"L'affaire Penelope" fragilise chaque jour un peu plus la candidature de François Fillon à l’élection présidentielle. Si les responsables des Républicains affichent officiellement un soutien unanime au vainqueur de la primaire, en coulisses, les états-majors sarkozystes, juppéistes, voire fillonnistes, tentent de faire émerger une candidature de rechange.
Politique
Déjouant tous les sondages, François Fillon est arrivé largement en tête du premier tour de la primaire de la droite. Alain Juppé est arrivé second et Nicolas Sarkozy a reconnu sa défaite.
Politique
Jeudi soir, les sept candidats à la primaire de la droite se sont affrontés au cours d'un troisième et dernier débat. Programme, incidents... voici ce qu'il fallait en retenir.
Politique
A trois semaines du premier tour de la primaire de la droite, François Fillon ne devait pas se rater jeudi dans "L’Emission politique" de "France 2". L'ancien Premier ministre a-t-il été convaincant ?
Politique
La première confrontation entre les sept candidats à la primaire des Républicains a lieu ce jeudi soir. Découvrez les petits arrangements en coulisses pour contenter tout le monde.
Vidéos Alaune
À la veille du début de la convention républicaine lundi, la ville de Cleveland, 200.000 habitants, s'est transformée en véritable bunker. Entre la tentative d'assassinat de Donald Trump à Las Vegas, les mouvements anti violences policières qui prennent de l'ampleur et le risque terroriste, la ville va tenter de parer à toute éventualité.
Vidéos Alaune
Céline Ballesteros a été désignée par la commission nationale d'investiture des Républicains pour les élections législatives de 2017. Certains élus s'indignent.
Vidéos Alaune
Alain Juppé était en visite à Lyon dans le cadre de sa campagne pour les élections de 2017.
Vidéos Alaune
Le candidat à la primaire des Républicains Bruno Le Maire, invité de Ruth Elkrief sur BFMTV ce mardi, s'est dit convaincu que "les citoyens français réserveront, au moment de la primaire, une surprise comme il n'y en a pas eu dans la vie politique depuis trente ans". Le député de l'Eure, qui ne se considère pas comme la surprise potentielle, estime que "les Français veulent changer de modèle". "Ils veulent qu'on les accompagne dans le changement du monde et ils veulent le renouvellement complet de leur classe politique, c'est ce que je leur propose", a-t-il conclu.
Vidéos Alaune
Pour le moment, ils sont 12 candidats à la primaire de la droite qui va désigner leur représentant à l'élection présidentielle de 2017. Mais toujours pas de Nicolas Sarkozy. L'ancien président tarde à entrer dans cette course. Il devrait le faire dans les prochaines semaines. Le Parisien révèle ainsi qu'un appel aux parrainages a été lancé sur le site internet de l'ancien président, une page depuis effacée. Mais Nicolas Sarkozy se projette beaucoup plus loin que la primaire. Selon le Canard Enchaîné du 15 juin, il imagine déjà son futur gouvernement. L'homme qui serait nommé Premier ministre s'appelle ainsi François Baroin, qui a apporté son soutien à l'ancien chef de l'État début juin. Il avait déclaré au micro d'Europe 1 et iTélé : "Je m'engagerai pour Nicolas Sarkozy, mon choix est fait depuis longtemps". Le journal satirique évoque également le nom de Jean-François Copé. Les deux hommes sont pourtant en froid depuis l'affaire Bygmalion. Le maire de Meaux aurait tout de même été reçu au domicile de Carla Bruni le 9 juin. Le Canard Enchaîné précise que Nicolas Sarkozy lui aurait promis "un grand ministère, et pourquoi pas la Défense". Michèle Alliot-Marie et Bruno Le Maire seraient aussi dans les petits papiers de Nicolas Sarkozy pour occuper un poste dans son gouvernement.
Vidéos Alaune
Elle n'est pas encore candidate à la primaire des Républicains, mais Michèle Alliot-Marie a déjà commis une petite bourde. Selon Le Lab d'Europe 1, l'ancienne ministre a divulgué une liste de 10 parlementaires qui pourraient la soutenir en cas d'éventuelle candidature à cette primaire. Une liste dévoilée sur le site internet de son nouveau parti politique "Nouvelle France". Mais selon un journaliste du Figaro, l'un de ces parlementaires, Elie Aboud "dément lui accorder son parrainage" et "souhaite rester neutre". Dans cette course aux parrainages, ce n'est pas la première fois que le nombre de soutien est surestimé. Début juin, Alain Juppé affirmait être soutenu par 1 000 élus locaux. Problème, selon France Info, certains d'entre eux avaient déjà parrainé Bruno Le Maire. Un élu d'Eure-et-Loir avait ainsi expliqué sur cette radio : "Moi je ne soutiens pas Alain Juppé. Ils ont utilisé l'adresse que j'ai donnée pour recevoir sa lettre. Ce n'est pas la même chose que de donner son parrainage." Les candidats à la primaire des Républicains doivent recueillir avant le 9 septembre le soutien officiel de 250 élus dont 20 parlementaires, répartis sur au moins 30 départements. Pour le moment, 12 hommes et femmes se sont déclarés candidats.
Vidéos Alaune
L' IL DU WEB. Le journal "Challenges" accuse Nicolas Sarkozy d'utiliser les moyens de son parti pour mener sa campagne. L'ancien chef d'état aurait fait disparaître du site internet du parti les noms et les photos de candidats Républicains à la primaire, mais aussi de faire financer son meeting aux frais du parti.
Vidéos Alaune
Alain Juppé, le maire de Bordeaux, sera le premier invité de la nouvelle émission de TF1, "Vie Politique", diffusée dimanche 12 juin à 18h40.
Vidéos Alaune
Nicolas Sarkozy sera en meeting ce soir. Il parlera notamment d'identité nationale, dont il a fait l'axe majeur de sa bataille contre Alain Juppé, mais ce fut également le thème de sa campagne victorieuse en 2007. Peut-être lui sera-t-il bénéfique pour 2017. Car on le sait tous, Nicolas Sarkozy se portera candidat. Il devrait donc l'annoncer officiellement pour s'engager pleinement dans la campagne. Ce sera également l'occasion de balayer les soupçons sur sa double casquette de candidat et de président des Républicains, mais aussi sur l'utilisation à son profit des moyens du parti. On croirait que Nicolas Sarkozy tente de cacher ce que tout le monde sait déjà, c'est-à-dire qu'il veut passionnément revenir. - Bourdin Direct, du mercredi 8 juin 2016, sur RMC.
Vidéos Alaune
François Baroin et Laurent Wauquiez ont annoncé qu'ils soutiendront Nicolas Sarkozy pour la primaire de la droite en vue de la présidentielle de 2017. D'après Apolline de Malherbe, François Baroin est un bel homme, très souriant et apprécié de tous, mais il ne tranche jamais. Il a décidé de soutenir le chef de file des Républicains car il déteste Alain Juppé. Ce n'est donc pas un choix mais une répulsion dont le motif reste incompréhensible. En cas de victoire, Nicolas Sarkozy a promis à François Baroin d'être son Premier ministre. Laurent Wauquiez, lui, sera le président du parti LR. A quoi joue Nicolas Sarkozy ? - Bourdin Direct, du lundi 6 juin 2016, sur RMC.
Vidéos Argent/Bourse
François Hollande doit se prononcer aujourd'hui au sujet des dotations accordées par l'État aux collectivités locales et territoriales en 2017. Les maires espèrent un relâchement de la pression financière sur les budgets communaux. Pour Laurent Hénart, maire UDI de Nancy, la baisse des dotations marque la fin des investissements au niveau des collectivités locales. L'État impose aux mairies d'assumer des charges dont elles ne sont pas les décideurs et manque totalement à ses obligations. Laurent Hénart dénonce également le manque de concertation et de prévisibilité dans la conduite des réformes au niveau des collectivités locales. - Good Morning Business, du jeudi 2 juin 2016, présenté par Stéphane Soumier, sur BFM Business.
Vidéos Alaune
Alors que les prétendants à la primaire du centre et de la droite se multiplient, Thierry Solère a tablé, ce lundi sur BFMTV et RMC, sur "4 ou 5 candidats issus des Républicains". Celui qui est chargé de l'organisation du scrutin a assuré que ce chiffre était plus raisonnable que celui des 11 candidats déclarés, compte tenu des exigences de parrainages. "Etre président de la République dans une France dans l'état dans laquelle elle est ce n'est pas ouvert à tout le monde", a estimé le député LR, rappelant tous les maux qui rongent la société française. "On aura sur la ligne de départ des présidentiables et tous les Français qui partagent nos valeurs viendront choisir", a-t-il affirmé, rappelant que l'élection était ouverte au-delà du parti.
International
Même outrance dans les propos, même facilité à galvaniser les foules et à attirer les médias, le candidat à l’investiture républicaine et l’ancien leader du FN sont souvent associés. 
Vidéos Alaune
Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI souhaite se porter candidat à la primaire mais Hervé Morin ne l'entend pas de cette oreille.
Vidéos Alaune
Aux Etats-Unis, les adversaires de Donald Trump à la primaire républicaine prennent désormais la menace d'une victoire du milliardaire très au sérieux. Lors du dernier débat télévisé, Ted Cruz et Marco Rubio ont multiplié les attaques contre l'homme d'affaires. Au sein du parti républicain, la ligne de conduite est ainsi devenue la suivante : "tout sauf Trump".
Vidéos Alaune
C'est le "Super Tuesday" aux États-Unis. Pas moins d'une dizaine d'États votent pour départager les différents candidats, qu'ils soient républicains ou démocrates. Du Texas au Colorado, en passant par le Vermont ou l'Alaska, les bureaux de vote ont ouvert. Exemple en Virginie, avec le correspondant local, Jocelyn Huchet.
Vidéos Alaune
Invitée sur BFMTV et RMC ce mardi, Roselyne Bachelot a réagi à la réforme du droit du travail. "Je me demande si François Hollande n'est pas un saint", a-t-elle ironisé. Si l'ancienne ministre de la Santé, de la Jeunesse et des Sports a dit approuver la révision du code du travail, elle a estimé qu'elle "aurait dû être faite en début et non pas en fin de mandat". Car si le projet de loi devrait assainir sur le long terme le marché du travail, elle a expliqué que dans un premier temps le chef de l'Etat récolterait ses "effets pervers". Et comme il a lié sa candidature "à la baisse de la courbe du chômage", c'est ce potentiel sacrifice que pointe Roselyne Bachelot en disant que "François Hollande est un saint homme ".
Vidéos Alaune
Rencontre avec deux jeunes militants des Républicains et du Parti Socialiste.
Vidéos Alaune
Après ses déclarations, le Pape François aurait-il excommunié Donald Trump ? C'est en tout cas ce que pense la presse italienne. En réponse, ses concurrents républicains ont volé à son secours. Jeb Bush étant lui-même partisan de la construction d'un mur le long de la frontière.
Vidéos Alaune
Nicolas Sarkozy a été mis en examen mardi par un juge d'instruction pour financement illégal de sa présidentielle de 2012, dans l'enquête sur les fausses factures de Bygmalion et les comptes de sa campagne. Les précisions du chef du service politique de TF1/LCI, Christophe Jakubyszyn.
Vidéos Alaune
Invité dimanche du Grand Jury sur LCI, Laurent Wauquier a estimé qu'il était possible de revenir sur la loi du Mariage pour tous. "Pourquoi peut-on revenir sur la TVA sociale et qu'à l'inverse on ne pourrait pas revenir sur la famille", a-t lancé le Président du Conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes et vice-président délégué des Républicains.
Vidéos Alaune
A neuf mois de la primaire pour 2017, Nicolas Sarkozy a annoncé un prochain "texte" d'orientation collective des Républicains samedi, lors du Conseil national du parti. Mais les candidats au scrutin de novembre ont prévenu qu'ils ne se sentiraient pas engagés par ce projet. Alain Juppé, François Fillon et Bruno Le Maire ont d'ailleurs prévenu qu'ils ne seraient pas présents lors du discours clôture de l'ancien chef d'Etat ce dimanche.
Vidéos Alaune
Sites webs/blogs, copiez cette vidéo avec le bouton "Intégrer" ! Si vous voulez télécharger, allez sur http://myreplay.tv/v/Bxacu7xU . Les entrepreneurs de la ...
Vidéos Alaune
Après son livre "La France pour la vie", Nicolas Sarkozy, le président des républicains a présenté ce jeudi, dans un entretien aux Échos un contre choc fiscal. Il propose une réduction de 25 milliards d'euros d'impôt dès l'été 2017. Les mesures envisagées par l'ex chef de l'état sont privatisations, et le non remplacement d'un fonctionnaire sur 2 partant à la retraite , y compris dans les collectivités locales ou encore le recul de l'âge de départ à la retraite.

Pages

Publicité