Société
En tout, 254 combattants français de l’Etat islamique déçus par le djihad en Syrie ont décidé de rentrer au pays. Ces derniers sont pris en charge par des filières qui les exfiltrent.
Publicité