Politique
L’affaire Cahuzac a un nouveau rebondissement. L'ancien agent du Fisc, Rémy Garnier, a affirmé devant la commission d’enquête parlementaire l’existence d’une liste de virements provenant de laboratoires pharmaceutiques sur le compte suisse de l’ex-ministre du Budget. Ce sont les détectives privés engagés par sa femme, Patricia Cahuzac, qui auraient fourni ce document.
Publicité