Revue du web
Avec Atlantico
Le train de la hausse des taux longs est parti, avec la reprise américaine, le Brexit et plus encore l’élection de Donald Trump. Toutes les banques centrales vont tenter de le freiner, mais les Etats-Unis, qui ont renoué avec la croissance, sont en meilleure position que la zone euro - et plus encore la France - pour y résister.
Publicité